Les notaires ne cessent pas de répondre à cette question. Certes, vous êtes capable d’établir un testament à la main ou le faire devant deux témoins. Cependant, le testament notarié reste la meilleure solution qui vous permet de bien planifier votre succession. Plusieurs raisons sous-tendent la nécessité de confier l’établissement de son testament à un notaire.

 

Conservez l’acte en recourant à un notaire

La conservation de l’acte constitue la première raison pour laquelle vous devez confier la rédaction de votre testament à un notaire. En effet, l’acte de conservation est un document qui porte la signature du notaire. Il est conservé dans un répertoire renfermant l’ensemble des actes qu’établit chaque notaire durant toute sa carrière.

Les copies originales de ces actes sont précieusement gardées à des endroits sûrs, ce qui suppose qu’ils ne peuvent être détruits sous aucun prétexte. L’avantage de faire appel à un notaire réside dans le fait que les proches ont plus de facilité à le contacter après la disparition de la personne concernée. Le notaire aide dans ce cas à avoir une copie officielle de l’acte.

Bénéficiez d’un accompagnement professionnel pour établir un testament

Aller chez un notaire pour établir votre testament vous permet de profiter d’un accompagnement professionnel afin de planifier votre succession. Le notaire à travers son statut de juriste est capable de concorder vos dernières volontés avec certains avantages que vous offrent les lois, surtout en matière de fiscalité.

À cet effet, les différentes recommandations d’un notaire sont nécessaires à vos héritiers. Ils leur permettront de payer moins d’impôts suite à votre décès et par conséquent, ils peuvent recevoir une grande part d’héritage. Outre cet avantage, faire établir votre testament par un notaire vous permet d’obtenir une rédaction claire qui convient parfaitement sur le plan, juridique. Par-dessus tout, le règlement de la succession sera plus aisé.

Disposez d’un document authentique pour établir un testament

Lorsque votre testament est notarié, celui-ci confère au document un caractère plus authentique. Dans ce cadre, la loi stipule que tout testament portant la signature d’un notaire est difficile à contester. Cela suppose que vos dernières volontés consignées dans cet acte sont donc considérées comme véridiques jusqu’à preuve du contraire.

De cette raison de la nécessité de recourir à un notaire pour établir un testament découle une autre. Un testament signé par un notaire fait foi de son contenu sans que personne ait à démontrer quoi que ce soit. Alors qu’il en est autrement pour les testaments rédigés à la main et ceux effectués devant deux témoins.

Au décès, ces deux formes d’actes vont obligatoirement faire objet d’une procédure devant un notaire ou au tribunal pour être déclarées véridiques. Cette étape devient incontournable, sans quoi vos héritiers ne peuvent en aucun cas s’en servir pour régler la succession. Par ailleurs, la procédure pour ces deux formes d’actes est souvent longue et coûteuse. Un testament notarié dispense alors vos héritiers de l’obligation de prouver l’authenticité du testament avant de procéder à la liquidation de la succession. Il en résulte une optimisation du temps et de dépenses pour tous vos héritiers. Cependant, il est important de retenir que le travail du notaire a un coût qu’il faut estimer.

Estimation des frais du notaire

Une fois que vous faites appel à un notaire pour vous faire établir un testament, il est important de calculer les frais que ce professionnel pourrait vous demander ce professionnel. Cette estimation vous permettra d’éviter les mauvaises surprises. Son travail peut avoir un coût élevé ou moins élevé, d’où la nécessité de vous renseigner sur une plateforme spécialisée avant de vous lancer. Dans tous les cas, n’oubliez pas que les émoluments du notaire, ses honoraires et quelques frais sont entre autres ce qu’il faut prévoir.

En somme, il est possible d’écrire soi-même son testament ou de le faire devant deux témoins, mais le recours à un notaire demeure la meilleure solution. Le testament notarié est d’office reconnu par la loi et ne pourra pas être contesté.

 

Il est du commun des mortels de ne pas toujours obtenir ce que l’on souhaite. Ainsi, dans les couples ou les familles, il naît des situations où la présence d’un avocat et surtout ses conseils sont nécessaires. Son apport dans une situation donnée peut assurer un meilleur futur aux membres de la famille. Pourquoi recourir à un avocat en de la famille ? Nous y répondons.

Pour des affaires de couple

Un avocat en droit de la famille est connu pour ses compétences et connaissances en la matière. Il peut être sollicité pour les affaires de couple. Que ce soit pour l’union d’un couple ou sa séparation, un tel avocat peut s’avérer très utile.

Au moment de l’union

Tout mariage comporte des implications juridiques que doivent observer les époux. Pour cette raison, il est parfois indispensable de recourir aux services d’un avocat en droit de la famille. En effet, ce dernier aura pour mission de vous donner toutes les informations nécessaires sur les conséquences des implications juridiques de votre mariage. Il vous orientera en vous donnant les avantages d’un régime matrimonial par rapport à un autre en tenant compte de votre situation.

Généralement des experts dans le domaine, les avocats en droit de la famille sont à même de vous dire quand un concubinage est préférable pour vous. Si vous décidez de rédiger ou de signer un contrat de mariage, cet avocat sera de même votre meilleur allier. Que ce soit pour l’ajout ou le retrait de clauses du contrat, vous aurez des conseils de qualités. Par ailleurs, il pourra également vous conseiller sur la nécessité ou non d’établir un contrat de mariage.

Avant la séparation

Certaines séparations sont plus douloureuses et houleuses que d’autres. Recourir à un avocat en droit de la famille peut être nécessaire dans certains cas. Dans le cadre de la rupture du contrat de mariage par exemple, cet avocat vous aidera à monter le dossier nécessaire pour avoir gain de cause. Outre cet aspect, l’avocat permettra la simplification des actes administratifs lors du divorce. En plus de cela, il vous fera gagner en temps et par conséquent en argent. Les questions concernant les enfants étant également de son ressort, l’avocat en droit de la famille aura un rôle décisif à jouer dans l’obtention ou non de la garde de ces derniers.

Dans le cadre d’une affaire avec présence des enfants

Un avocat en droit de la famille a les habilitations nécessaires et suffisantes pour traiter des affaires avec la présence des enfants. Les avocats en droit de la famille sont particulièrement plébiscités dans les affaires où la garde des enfants est le sujet central. Tant qu’il y a la présence des enfants dans une affaire donnée, le rôle de cet avocat ne sera pas l’un des moindres. Ainsi, vous pourrez recourir à un avocat en droit de la famille pour :

  • L’établissement du lien d’affiliation dans une affaire où la paternité ou la maternité est l’objet recherché ;
  • L’attribution de l’autorité parentale d’un individu sur un enfant qui n’est point de sa progéniture ;
  • L’adoption d’un enfant ;
  • Le règlement des questions de la pension alimentaire, la garde ou la visite des enfants lorsqu’il y a divorce.

Affaire des personnes vulnérables

Dans le cadre de la mise sous tutelle d’une personne vulnérable, le recours à un avocat en droit de la famille est une bonne chose. Ce dernier prodiguera des conseils utiles tout en vous informant sur les implications de cette décision. Que ce soit pour une personne trop âgée pour prendre soin d’elle-même ou toute personne ayant un déficit mental, la procédure de mise sous tutelle sera la même. Les points cruciaux seront réglés par l’avocat.

Les droits patrimoniaux sont des droits dits subjectifs qui constituent les prérogatives reconnus par la loi au sujet de droits. Ils représentent l’ensemble des intérêts dont dispose une personne morale ou physique, sur une chose ou une personne donnée. Cet ensemble constitue le patrimoine de cette dernière et autour duquel on distingue plusieurs types de droits. Dans cet article, vous aurez tout ce qu’il faut savoir à propos des droits patrimoniaux.

Les types de droits patrimoniaux

Le patrimoine est défini comme l’ensemble des biens et des dettes d’une personne donnée. De façon plus technique, c’est tout élément non dissociable des droits ainsi que des obligations d’un individu possédant une valeur pécuniaire, et par conséquent, qu’on peut évaluer en termes d’argent.

Les droits réels

Dans la catégorie des droits réels, on retrouve tous les droits qu’un individu peut exercer sur un bien corporel. En d’autres termes, on peut encore parler du droit de la propriété. Par ailleurs, il peut aussi être défini sur la valeur d’un objet ou celle d’une chose donnée. Pour faire court, c’est une garantie que la personne dite débitrice offre à son créancier afin d’écarter toute inquiétude quant à l’insolvabilité de sa créance.

L’usage du droit réel possède deux attributs à savoir : le droit de suite et le droit de préférence. Pour le premier, le créancier se voit accorder une autorisation afin de suivre l’élément sur lequel porte le droit réel. Quant au droit de préférence, il lui permet de recouvrer sa créance par la vente de l’objet ou la chose. Il existe deux catégories de droits réels : les droits réels principaux et les droits réels accessoires.

Les droits réels principaux regroupent les aspects suivants : l’usus, qui octroie l’autorisation d’utiliser le bien ; le fructus qui n’est rien d’autre que le droit de jouir des bénéfices du bien et l’abusus qui autorise à disposer du bien comme bon lui semble en le vendant ou en le supprimant.

Pour ce qui est des droits réels accessoires, on y retrouve : l’hypothèque qui octroie au créancier le droit de saisir et de vendre au besoin un bien immobilier pour recouvrer la créance ; le gage qui consiste à remettre au créancier de la part du débiteur un bien dit meuble pour assurer une dette ; les privilèges qui sont des priorités ou préférences accordées à certains créanciers par rapport à d’autres.

Les droits personnels

Se basant sur les caractéristiques des droits personnels, ces derniers s’opposent aux droits réels. En effet, les droits personnels portent sur l’obligation qui contraint un individu à respecter les obligations définies dans un contrat. Toutefois, le droit personnel n’est pas opposable à tout le monde. Il concerne principalement une obligation ou plusieurs obligations à observer entre deux individus. C’est ainsi que, par exemple, un locataire peut exiger à son propriétaire une ambiance paisible.

Les droits intellectuels

Les droits intellectuels sont des droits de propriété intemporels. Le titulaire d’un tel droit possède le monopole s’agissant de l’exploitation d’un produit ou d’une activité définie comme intellectuelle. En d’autres mots, il s’agit de conférer à l’auteur ou le détenteur le privilège de jouir des bénéfices du fruit de ses œuvres cognitives.

Les caractéristiques des droits patrimoniaux

Tous les droits patrimoniaux possèdent des caractéristiques à savoir : cessibles, transmissibles, saisissables et prescriptibles.

  • Cessibles : Pour dire qu’un droit patrimonial peut-être soit vendu, soit échangé ou encore donné ;
  • Transmissibles : cette caractéristique permet de transférer les droits patrimoniaux d’un défunt à son successeur ;
  • Saisissables : Avec cette caractéristique, le créancier peut vendre les droits patrimoniaux afin de récupérer son dû sur le prix de vente ;
  • Prescriptibles : par cette caractéristique, les droits patrimoniaux peuvent être perdus s’ils ne sont utilisés pendant un bout de temps.

 

entreprise agro-alimentaire

La création d’entreprises est un moment très important qui est mêlé d’angoisse et d’excitation. L’entrepreneur est excité de voir son projet aboutir, mais angoissé en face des nombreuses formalités à remplir. Devant l’importance de ces formalités, l’intervention d’un avocat est indispensable. Découvrez pourquoi vous devez faire appel à un tel professionnel du droit pour la création d’une entreprise agro-alimentaire.

Read More →

Le mariage ne garantit pas toujours une fin heureuse. On constate que sur 10 mariages, au moins deux finissent au divorce. Mais pourquoi assiste-t-on à une hausse du taux de divorce ? Pourquoi de nombreux couples finissent-ils séparés après des années de vie commune ? Nous vous proposons de le découvrir à travers cette liste qui expose les causes du divorce.

L’adultère

L’infidélité est une cause fréquente et importante du divorce. Qu’il s’agisse d’une aventure ou d’une idylle qui a perduré, faire preuve d’adultère est légalement interdite. L’une des conséquences désastreuses de cet acte est le divorce. Les couples se jurent fidélité lors de leurs mariages. En ne respectant pas ce critère, vous rompez ainsi le contrat de mariage et risquez de vous retrouver séparés. Les relations extraconjugales mettent en péril des années de mariage et de vie commune.

Les violences physiques et émotionnelles

L’une des bases d’une relation reste le respect mutuel. Votre partenaire se doit de vous respecter en toute circonstance. Un partenaire jaloux et violent se verra séparé de vous, car il exercera sur vous des violences physiques, voire émotionnel. Ce type de comportement affecte votre couple et le rend toxique. D’un point de vue légal, vous ne devez pas attendre que ces comportements dérapent. Le divorce est très vite prononcé et le partenaire, acteur de ces actes de violence est puni.

Le manque de sexe

Le sexe est bel et bien une cause du divorce. Il peut s’agir d’une incompatibilité de l’acte sexuel ou bien même d’une absence totale. Il est également remarquable chez des couples, des changements hormonaux qui perturbent l’activité sexuelle. Ainsi les deux partenaires s’éloignent l’un de l’autre, car des différences de désir se feront ressentir. Très peu de couples s’en sortent vainqueurs. Ce manque de sexe peut entraîner des infidélités ou même des désaccords. Certains couples jugent qu’il vaut mieux divorcer que de continuer.

Les problèmes mentaux

Votre partenaire est accro à l’alcool, aux jeux d’argent ou est victime de maladie mentale, il vous sera difficile d’avoir un mariage équilibré. Ces différents éléments cités plus haut peuvent mettre en péril votre union. Et cela est un phénomène que nous remarquons bien souvent. Certains proches ont du mal à accompagner leurs partenaires qui souffrent de tels maux. La plupart préfèrent s’en séparer sous peur que cela ne persiste et cause des dégâts bien plus importants.

Les désaccords financiers

De nombreux psychologues affirment que l’argent peut constituer un problème dans le mariage. Ceci n’est pas totalement faux, car on assiste à de nombreux désaccords entre époux. Ces désaccords sont dus à une différence d’opinions sur le plan financier. En effet, si les deux partenaires n’ont pas la même vision sur la gestion de leur patrimoine financier, ils pourraient très vite se séparer. Il est recommandé aux couples de se mettre d’accord sur de nombreux aspects avant de se passer la bague aux doigts. Et l’un des aspects importants est l’aspect financier.

Le manque d’amour

L’amour, ce sentiment beau et merveilleux constitue l’une des raisons qui poussent à épouser quelqu’un. Il assure une paix et une harmonie à votre couple. Cependant, il est triste de remarquer que de nombreux couples se marient sans franchir ce cap. Que cela soit pour une raison quelconque, le manque de ce sentiment peut très vite amener au divorce. En effet, en désaccord, deux partenaires arrivent à se comprendre et restent soudés à cause de l’amour qui existe entre eux. Dès que celui-ci disparaît ou manque à l’appel, de nombreux problèmes s’installent. Et là, on assiste à de nombreux cas de divorce.

 

Le mariage est un bien plus qu’un événement heureux lorsqu’il survit à toutes les péripéties qu’affrontent les époux. Nous vous recommandons de rester attentifs à vos problèmes de couple et d’y remédier dans la mesure du possible. Le divorce peut également être une solution, mais reste quand même une étape difficile dans la vie des époux et des enfants.

acheter un climatiseur

En prélude à la canicule qui s’annonce, vous avez prévu très prochainement doter l’intérieur de votre maison d’un climatiseur. Aussi, afin d’assurer vos arrières au moment de l’achat de votre appareil de climatisation, avez-vous décidé de vous informer un tant soit peu sur les garanties du vendeur. C’est une sage décision. Vous trouverez dans cet article tout ce que vous devez savoir sur ce type de garantie avant d’acheter un climatiseur.

Read More →