La location d’appartements ou de maisons est devenue monnaie courante à l’époque actuelle. En effet, les bailleurs reçoivent chaque mois des locataires des sommes colossales en guise de loyer. Il n’est pas rare d’entendre plusieurs propriétaires exprimer leur mécontentement face aux impayés de leurs locataires. Afin d’obtenir satisfaction, ils ont la possibilité de lancer une procédure judiciaire. Découvrez dans cet article comment saisir le juge en cas de loyer impayé par vos locataires.

S’attacher les services d’un professionnel du droit

Pour saisir le juge pour un cas de loyer impayé par vos locataires, vous pouvez faire appel à un avocat. En effet, ce professionnel dispose des compétences nécessaires pour mener à bien cette procédure. Une chose est de saisir le juge et une autre d’obtenir satisfaction à la fin de la procédure. L’avocat vous accompagne tout au long du processus. C’est un avantage non négligeable.

Vous savez sans nul doute que le droit est un domaine assez vaste. En effet, il compte un grand nombre de branches. Vous devez donc trouver un avocat qui est spécialisé dans les affaires entre bailleurs et locataires. Une fois que vous aurez fait appel à ce spécialiste, il pourra prendre en main le dossier et saisir le juge à votre place. Il vous informera en temps réel de l’évolution de votre dossier.

Il est important de souligner qu’une procédure judiciaire prend un certain temps. De même, elle peut être source de stress. Le fait de contacter un avocat vous permet d’éviter ce stress. Contrairement à ce que pensent certaines personnes, trouver un avocat n’est pas difficile. Il vous suffira de vous rendre dans un cabinet. Il y en a forcément dans votre région. Renseignez-vous autour de vous.

Avant de choisir un avocat pour vous défendre, il faudra chercher à connaître son palmarès. En effet, vous devez chercher à connaître le nombre d’affaires similaires qu’il a traitées et gagnées. Ainsi, vous pourrez être sûr que vous obtiendrez gain de cause.

Saisir soi-même le juge

Autrefois, le privilège de saisir un juge n’était réservé qu’au professionnel du droit. Au fil des années, le droit a connu plusieurs modifications dans son fonctionnement. En effet, vous avez la possibilité de saisir vous-même un juge pour un cas de loyer impayé. Pour ce faire, il vous faudra lui adresser une requête (lettre) en bonne et due forme. De même, il faut joindre à la lettre des preuves.

La lettre dont il était tantôt question n’est pas ordinaire. Elle est adressée au juge des contentieux et la protection du tribunal de tutelle de votre région. Elle contient entre autres :

  • votre identité complète ;
  • l’identité de votre locataire ;
  • les preuves d’impayé ;
  • votre signature ; etc.

Une fois que le juge aura accusé réception de votre lettre, il pourra lancer officiellement la procédure judiciaire. Il est important de rappeler que l’action en justice survient lorsque les solutions de règlements à l’amiable ont échoué. En voyant les preuves que vous aurez jointes à votre requête, il pourra statuer. Après le dépôt de votre requête, vous devez être à l’écoute pour connaître la suite.

Le constat est que de plus en plus de personnes optent pour cette solution. En effet, ils trouvent que cette solution n’est pas onéreuse. Les services d’un avocat requièrent un certain investissement financier. Cette alternative vous épargne cette dépense. Cependant, les conseils d’une personne avisée comme un avocat dans ce processus n’ont pas de prix.

En résumé, il faut retenir que pour saisir le juge pour un cas de loyer impayé deux solutions sont possibles. En effet, vous pouvez faire appel à un avocat ou adresser vous-même une requête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation