Le fait d’ajouter un autre membre à votre famille est une décision importante. Il y a de fortes chances que vous ayez constamment posé la même question : le moment est-il venu ?

Vous seul le savez avec certitude, mais il y a quelques signes qui pourraient indiquer que vous êtes prêt pour l’adoption.

Voici les critères majeurs qui doivent entrer en compte lors de votre prise de décision.

Vos finances sont en ordre

Élever un enfant peut être coûteux : le coût estimé pour élever un enfant de la naissance à 17 ans est de 233 000 €, soit une moyenne de 12 350 € à 14 000 € par an. Cependant, une partie de cette dépense est consacrée au logement.Alors que vous devez encore tenir compte de la nourriture, de l’hygiène, des jouets, de la garde d’enfants, des soins de santé, des vêtements, des activités et des études collégiales.

Bien sûr, certaines familles dépenseront beaucoup moins, tandis que d’autres dépenseront beaucoup plus. Il n’est pas nécessaire d’être riche pour adopter et élever un enfant heureux et en bonne santé. Toutefois, il est utile d’avoir une bonne idée de vos revenus et de votre budget avant d’ajouter un membre supplémentaire à votre famille.

Vous avez le temps

Si vous (ou vous et votre conjoint) êtes déterminé à bâtir une carrière, ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour adopter un enfant. Bien sûr, de nombreux parents adoptifs continuent de travailler à l’extérieur de la maison, mais il est important de considérer combien d’heures de votre semaine sont consacrées au travail et à d’autres responsabilités (comme les loisirs ou autres engagements) et combien d’heures vous pourrez consacrer à vote famille.

Vous avez un solide lien familial ou amical

Il est extrêmement utile d’avoir des amis proches ou des membres de la famille qui peuvent garder les enfants, vous accompagner à des événements et vous offrir un soutien moral. Dans le profil de famille adoptive, de nombreuses mères biologiques aiment le fait que vous vivez suffisamment près des grands-parents de l’enfant et d’autres parents pour que l’enfant ait l’occasion de les connaître.

Être parent est un défi et il est bon de savoir que vous avez des voisins et des amis à vos côtés. Si vous venez de déménager dans une nouvelle ville, par exemple, vous voudriez peut-être établir un réseau solide avant d’adopter un bébé.

Pour les questions d’ordre administratif, adressez-vous à un avocat spécialisé comme Maître Annie BARLAGUET, avocate près de la Cour d’appel de Paris.

Vous et votre partenaire avez un accord sur le modèle parental

Au fur et à mesure que votre enfant grandit, vous et votre partenaire serez parfois en désaccord sur ce qui est bon pour lui. Cependant, avant d’adopter, il est essentiel que vous ayez discuté de ce qui est le plus important pour vous deux. Élèverez-vous votre enfant dans une religion ? Va-t-il fréquenter une école publique ou privée (ou sera-t-il scolarisé à domicile) ? Comment allez-vous gérer les problèmes disciplinaires ? Continuerez-vous tous les deux à travailler ?

Ces questions peuvent être difficiles, mais le fait d’avoir un plan (et un accord sur la façon dont vous allez gérer les désaccords) facilitera votre parcours parental.

Bien sûr, toutes les situations ne peuvent pas être prises en compte et les esprits peuvent changer à mesure que l’enfant grandit, mais avoir les deux partenaires sur la même longueur d’onde sur la parentalité est un bon signe que vous êtes prêt à faire le premier pas dans ce voyage.

Gardez également à l’esprit que vous n’avez pas besoin d’être en couple pour adopter un bébé. De nombreux enfants sont placés chez des parents adoptifs célibataires chaque année.