Travailler en procureur

La société dans laquelle nous sommes regorge de criminels. Lorsque ces derniers commettent des délits, il revient à un procureur de se charger des dossiers. C’est l’autorité la plus compétente pour défendre convenablement les intérêts de la société devant un juge de siège au cours d’un procès. Comment en devenir un ?

Qualifications nécessaires

Personne qualifiée pour défendre les intérêts d’une société, un procureur doit connaitre les rouages du milieu judiciaire. Il est un grand connaisseur des réglementations et des lois qui sont d’actualité. Vous devez toujours et en tout être en accord avec la législation et les changements qui y sont apportés. Vous êtes appelé à diriger un groupe de travail, donc vous devez être préalablement préparé. Votre équipe sera constituée entre autres d’avocats généraux et des substituts. Vous devez alors apprendre dès maintenant à vous organiser, à diriger des hommes et à les écouter.

Vous devrez savoir parler devant une assemblée, avoir l’art de capter l’attention des auditeurs. Ce sera un grand atout pour vous au tribunal lors d’une plaidoirie. Vous devez être impartial, car vous allez recevoir des rapports des forces de l’ordre. Il va falloir être un bon analyste et voir les situations sous tous les angles possibles avant de vous prononcer. Cette fonction va vous demander beaucoup de temps, donc vous devez aimer ce que vous faites. Vous devez savoir gérer le stress, car vous serez confronté à de fortes pressions. Vous serez appelé à veiller sur des affaires, vous préparer dans un délai bref et prononcer des jugements équitables.

De plus, les forces de l’ordre auront constamment besoin de vous sur les dossiers qu’ils auront. Vous devez alors être disponible pour elles à tout moment et pouvoir dignement les représenter. Vous devez apprendre à contrôler vos émotions, car elles ne doivent pas interagir avec vos actes. Vous devez dès à présent être une personne de bonne moralité pour bénéficier de l’appui de l’opinion publique. Vous devez être doué dans le relationnel, car vous serez appelé à nouer des liens qui pourront être utiles ultérieurement.

Carrière du procureur

Au terme de votre formation, vous devez passer un concours. C’est celui de l’école nationale de la magistrature. Une fois que vous l’obtenez, vous êtes appelé magistrat. Par la suite, vous êtes recruté comme juge d’instruction ou substitut de procureur. Vous allez maintenant travailler pendant plusieurs années et vous faire remarquer positivement. Lorsque vous aurez un maximum d’expériences, vous aurez une promotion. Vous serez promu juge du siège ou procureur de la République. Si vos expériences ont été acquises à la Cour de cassation ou celle d’appel, vous êtes directement promu procureur général. C’est le titre que tout procureur rêve d’avoir.

Formation requise

Afin d’être éligible au poste de procureur de la République, il faut au moins étudier quatre ans après son baccalauréat. On peut choisir comme option d’étude le droit des affaires, le droit pénal ou le droit du travail. Vous êtes libre d’opter pour une autre branche du domaine juridique. Après cela, vous devez prendre des cours de spécialité dans une école nationale de magistrature. Pour y accéder, vous allez passer un concours durant lequel un grand tri est fait. C’est un test accessible uniquement aux personnes âgées de 31 ans au plus.

Cependant, lorsque vous êtes salariés et vous n’aviez pas le niveau Bac+4, vous avez toujours la possibilité d’être retenu. C’est possible quand vous avez exercé pendant au moins 4 ans dans la fonction publique et vous pouvez le prouver. C’est aussi possible si vous avez exercé des postes juridiques dans un cadre pas professionnel. De même, si vous êtes un élu local vous êtes en mesure de faire la formation. Vous suivez la formation supplémentaire durant plus d’un an et demi pour obtenir le diplôme. Votre rendement détermine l’endroit où vous serez envoyé pour briguer une charge de substitut. Quand vous aurez l’expérience requise, vous deviendrez procureur de la République.

Notez que pour les différents tests existants, on peut y participer trois fois seulement à chacun. Il faudra alors bien se préparer pour être au pas et ne pas rater ses chances.

Le procureur est considéré comme l’agent de l’État chargé de représenter les intérêts des citoyens ordinaires dans le système de justice pénale. La poursuite de l’accusé est le devoir de l’État, mais pas individuellement le devoir de la partie lésée.

Fonctions

Les fonctions du procureur diffèrent en fonction de sa désignation.

Le procureur général supervise la fonction exercée par le procureur général adjoint auprès de la Cour de session et de la Haute Cour.

Le procureur adjoint examine les chefs d’accusation préparés par les organismes. Il est aussi responsable de l’évaluation des preuves et du dépôt des demandes de révision. Il conduit également les procédures pénales devant le Tribunal .

Raisons de la nomination d’un procureur

Chaque fois qu’un crime est commis contre un groupe ou un individu, on suppose qu’il a été commis contre la société. Il est du devoir de l’État de rendre justice à tout groupe de la société ou à toute personne qui est touché par le crime. Dans presque tous les pays, il est nécessaire que le système de justice pénale fonctionne dans les limites de la Constitution en vigueur, ce qui signifie qu’il est nécessaire que le ministère public agisse conformément aux principes de :

  • L’égalité devant la loi

  • Protection contre la double incrimination

  • Protection contre l’auto-incrimination

  • Protection contre le droit ex-post

  • Droit à la vie et à la liberté individuelle, sauf procédure établie par la loi

  • Présomption d’innocence jusqu’à preuve du contraire

  • Égalité de protection des lois

  • Procès rapide

  • Interdiction de la discrimination

  • Droit de l’accusé à garder le silence

Rôle du procureur

Il est divisé en deux parties : en cours d’enquête et pendant le procès.

Rôle du procureur dans le processus d’enquête

  • Pour comparaître devant la Cour et obtenir un mandat d’arrêt

  • Pour obtenir des mandats de perquisition afin d’effectuer une perquisition dans des locaux déterminés

  • Pour obtenir la garde à vue en vue d’un interrogatoire (y compris en détention) de l’accusé

  • Engager une procédure pour la déclaration de l’auteur de l’infraction non traçable comme auteur de l’infraction proclamée

  • Enregistrer les preuves des accusés dans le rapport de police concernant l’opportunité des poursuites

Rôle du procureur au moment du procès

Evaluation des peines

Lorsque l’accusé est reconnu coupable, l’avocat de la défense et le procureur de la République discutent pour déterminer le montant de la peine. À ce stade, le procureur peut plaider en faveur d’une sanction adéquate en tenant compte des faits, des circonstances de l’affaire et de la gravité de l’infraction. Cela aide le juge à prendre une décision judicieuse.

Procéder à un procès rapide

Le droit à un procès rapide est un droit fondamental et il est implicitement énoncé dans l’article de la Constitution qui stipule « le droit à la vie et à la liberté personnelle ». Le procureur a la responsabilité d’appeler tous les témoins dont la déposition est essentielle pour décider de l’affaire. Il doit contre-interroger le témoin et veiller à ce qu’aucun témoin ne soit laissé sans examen.

Les limites

Le procureur ne doit pas permettre que son jugement professionnel ou ses obligations soient affectés par ses intérêts ou relations personnels, politiques, financiers, professionnels, commerciaux, patrimoniaux ou autres. Un procureur ne devrait pas permettre que des intérêts personnels affectent les jugements concernant ce qui est dans l’intérêt de la justice.

Le procureur devrait divulguer au personnel de supervision approprié tout fait ou intérêt qui pourrait raisonnablement être considéré comme soulevant un conflit d’intérêts potentiel. S’il est déterminé que le procureur devrait néanmoins continuer à agir dans cette affaire, lui et les superviseurs devraient examiner s’il y a lieu de faire une divulgation à un tribunal ou à un avocat de la défense.