Devenir un juriste

Au nombre des métiers les plus actifs au monde, celui du juriste fait indéniablement partie du lot. Les juristes sont des hommes de loi qui apportent leur expertise juridique aux personnes ou entreprises dans le besoin. Le juriste s’assure de toujours mettre à disposition de ses clients toute l’artillerie juridique qu’il faut pour ne pas tomber sous le coup de la loi. Ce métier est tellement passionnant qu’il est juste de s’y intéresser de plus près. Comment devenir juriste ? Quelles sont les responsabilités de ces derniers ?

Les études et formations d’un juriste

Avant de devenir un bon juriste, il faut au préalable avoir suivi une formation en droit, car ce corps de métier est spécialisé dans le droit. Pour devenir juriste, vous devez donc être titulaire d’une licence en droit. Ce diplôme ne suffit pas toujours, et d’ailleurs, il n’est que le premier pas vers un autre plus important. Une fois la licence en droit obtenue, il vous faut un Master 2 en droit. La spécialisation est à votre convenance. Cela peut être une spécialisation en doit bancaire, droit des affaires, droit fiscal ou droit de la concurrence. Tout dépend de votre domaine de définition.

Par ailleurs, accéder au métier de juriste ne se fait pas uniquement en ayant un bac + 5. Il existe également d’autres voies. Vous avez la possibilité d’obtenir un diplôme juriste conseil d’entreprise, ou alors vous pouvez effectuer un cursus au sein d’écoles de référence. Il y a par exemple l’institut d’études politiques, les écoles de management, ou les instituts d’administration des entreprises. Cependant, ce type de formation requiert un niveau de formation bac + 6.

Le rôle ou les missions d’un juriste

Le principal rôle d’un bon juriste, c’est de conseiller, informer son employeur ou son client sur les nouveautés des lois, et de les aider à s’y conformer. Ce dernier s’assure que ses clients ont tout ce qu’il faut en matière juridique pour rester en conformité avec les législations. De ce rôle primordial découlent quelques missions.

Le juriste doit résoudre toutes les problématiques liées aux questions juridiques dans une entreprise. Ensuite, il est tenu de rédiger, ou tout au moins d’approuver tous les documents standards qui relèvent de son domaine de compétence. Il s’agit ici des contrats, des actes juridiques, des conventions et autres. Il doit aussi aider les employeurs ou les personnes dans le besoin à une prise de décision grâce à son expertise juridique. L’homme de loi est également dans l’obligation totale de suivre l’évolution des lois et de se mettre à jour. Il est aussi tenu de représenter l’entreprise ou l’employeur en cas de litige au tribunal. C’est un homme qui a pour mission la gestion des conflits et contentieux pouvant entraîner des comparutions devant une cour.

Les compétences ou qualités du juriste

L’une des premières compétences d’un bon juriste est la maîtrise parfaite de quelques disciplines juridiques obligatoires. Il s’agit du droit des obligations, du droit social, du droit des sociétés, des affaires, de la procédure civile, et du droit de la propriété industrielle et intellectuelle pour ne citer que ceux-là.

Le juriste est aussi tenu de maîtriser l’anglais (savoir le parler et l’écrire), et éventuellement, maîtriser une autre langue étrangère.

Par ailleurs, un bon juriste doit avoir des qualités comme la disponibilité, un bon sens pratique, et une excellente maîtrise des outils informatiques. Il doit aussi être flexible, avoir le sens du relationnel et du service ainsi qu’une très grande facilité d’expression. Il doit être un homme rigoureux, pragmatique, et disposer d’un esprit d’analyse et de synthèse.

Le salaire d’un juriste

La paye du juriste varie énormément en fonction de la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille, et des responsabilités. En fonction des tâches qui lui sont assignées, un juriste peut percevoir entre 50 000 et 60 000 euros chaque année. Le montant du salaire dépend aussi du nombre d’années d’expérience.