Dans la liste des habitations, il en existe de très originales dont les conditions de vie sont assez agréables. Le mobile-home est l’une de ces habitations très prisées par les familles. De plus en plus, une ruée vers ces types de logements se fait ressentir. Et pour cause, vivre en mobile-home confère beaucoup d’avantages. N’est-ce pas un délit de faire du mobile-home une résidence principale ? La réponse vous est donnée dans cet article.

À quoi sert un mobile-home ?

La caractéristique principale du mobile-home est qu’il possède des roues. Comme l’indique son nom, c’est une maison mobile, mais tout équipée. Il a donc été conçu pour être utilisé de façon temporaire et être déplacé ensuite. Quel que soit le temps pendant lequel vous choisirez vivre dans un mobile-home, vous pourriez en tirer beaucoup de plaisir.

Son confort et sa chaleur vous apportent une sensation saine de bien-être, tant qu’on s’assure de le mettre dans les meilleures conditions. À la différence d’une maison, le mobile-home n’a pas de fondation. Il est parfait si vous avez un esprit nomade. De plus, il coûte moins cher et exige bien moins de dépenses. Il s’inscrit aussi dans une logique d’écologie, dans le sens où il permet de réduire la production de déchets.

Désormais, si vous le désirez, vous pouvez faire de ce mobile-home votre domicile principal. En effet, depuis quelques années seulement, il existe une loi nommée Alur qui permet de faire de votre mobile-home une résidence principale. Pour cela, vous devez respecter certaines conditions.

Faire de son mobile-home sa résidence principale : sous quelles conditions ?

Pour profiter paisiblement de votre nouvelle résidence principale, vous devez veiller à respecter la réglementation la concernant. Vous devez savoir que si vous transformez votre mobile-home en résidence principale, cela implique qu’il doit être cloué au sol, sans moyen de mobilité.

Les démarches

Pour les travaux d’aménagement de votre mobile-home, vous devez faire une demande d’autorisation de construire ou faire une demande de déclaration pour travaux de moins de 40 m². De plus, vous aurez à faire des démarches pour les raccordements aux réseaux publics de l’électricité, de l’eau et de l’assainissement.

En général, votre demande sera approuvée si votre installation respecte toutes les conditions environnementales et légales. Parmi les démarches à mener, il y a aussi l’assurance à souscrire comme pour toute habitation. Elle vous permettra de couvrir des infractions et tentatives d’infractions contre votre mobile-home.

L’emplacement

Si vous résidez dans votre mobile-home depuis plus de huit mois, vous pouvez facilement en faire votre domicile principal. À cet effet, il est recommandé de l’installer sur un terrain constructible. Vous ne payerez ainsi que la taxe d’habitation comme si vous étiez dans une maison ordinaire.

Installer le mobile-home sur un camping, en tant que résidence principale, n’est pas possible. En effet, les campings ne fonctionnent que de façon saisonnière. Mais certaines localités autorisent cette option sous certaines conditions. Il existe des terrains de camping classés de 1 à 4 étoiles où le mobile-home peut être installé comme résidence principale.

En outre, vous avez la possibilité d’acheter une parcelle dans un parc résidentiel de loisirs et y mettre votre mobile-home. Dans ce cas, vous devez assurer vos taxes et participer financièrement aux dépenses liées à l’entretien du parc. Dans certaines zones, si votre mobile-home reste sur terrain non constructible pendant plus de 3 mois, vous vous exposez à une expulsion par les autorités.

Étant donné que chaque commune a ses règles, il est préférable de vous rapprocher de la mairie de votre ville d’installation pour avoir toutes les informations nécessaires. Cela vous évitera des désagréments. Il faut néanmoins considérer qu’autant le mobile-home coûte moins cher qu’une vraie maison, autant il est moins durable. Vous devrez prévoir des travaux d’entretien fréquents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation