Les tâches d’un professionnel en expertise légale dépendent de son domaine de compétence. Certains spécialistes passent leurs journées dans un laboratoire, tandis que d’autres les passent à fouiller les lieux de crime à la recherche de preuves. La plupart se spécialisent dans un seul domaine comme l’enquête médico-légale qui couvre l’analyse des empreintes digitales, la photographie de scènes de crime, etc.

Les principales tâches de l’expert légiste

      • Identifier et rassembler des preuves

Certains experts légistes, appelés enquêteurs de scènes de crime, se concentrent uniquement sur la collecte de preuves. Ils prennent parfois les instructions de détectives sur les lieux, mais ils s’appuient également sur leur jugement et leur expertise. Les enquêteurs sur les lieux du crime ont une formation approfondie afin de rendre un élément de preuve pertinent et de retirer celui-ci de la scène sans l’endommager ni nuire à l’enquête des détectives.

      • Documentation des preuves

Une tenue de dossiers d’expertise judiciaire est cruciale à chaque étape d’une enquête criminelle. Si de nouveaux enquêteurs sont affectés à un dossier, ils doivent pouvoir consulter les rapports et apprendre tout ce dont ils ont besoin pour les aider à se mettre au diapason de l’enquête. Lorsque les enquêteurs sur les lieux du crime recueillent des preuves, ils prennent des notes détaillées décrivant leur apparence et leur emplacement. Ils peuvent également dessiner des croquis de la scène en notant l’emplacement de toutes les preuves rassemblées.

Les photographes de scènes de crime sont des spécialistes de la police scientifique qui créent un enregistrement visuel de la scène. Ils prennent des photos de la scène entière, y compris le corps, les armes et autres preuves. Ils prennent des clichés sous différents angles et perspectives afin que les enquêteurs, les procureurs et les jurés puissent visualiser la scène.

      • Préservation des preuves

Tous les experts légistes doivent préserver l’intégrité des preuves qu’ils gèrent, qu’ils les retirent du lieu du crime ou les analysent au microscope. Les experts légistes déposent les preuves dans des emballages scellés, et toute personne qui utilise ces preuves doit sceller, signer et dater cet emballage. Cette documentation, souvent appelée « chaîne de preuves », offre un registre de toutes les personnes qui ont manipulé les preuves. Si les enquêteurs ne conservent pas ce dossier, les avocats de la défense peuvent affirmer que les preuves sont contaminées ou manipulées de manière incorrecte et qu’elles ne doivent pas être utilisées devant le tribunal contre le suspect.

      • Examen des preuves

Certains spécialistes des sciences judiciaires se concentrent uniquement sur l’analyse des preuves et peuvent ne jamais se rendre sur les lieux d’un crime. Au lieu de cela, ils travaillent dans des laboratoires où ils comparent les empreintes digitales, analysent des échantillons et examinent les armes et les balles. Ils se concentrent presque toujours sur un seul aspect des enquêtes judiciaires. Un expert en balistique, par exemple, examine les fragments de balle pour déterminer quel type d’arme a été utilisé dans un crime. Il peut être amené à comparer les balles utilisées dans un crime à celles tirées par l’arme d’un suspect. Cependant, il ne comparerait pas les échantillons d’ADN ou les empreintes digitales. Un biologiste légiste peut analyser des échantillons de sang ou d’urine à la recherche de drogues ou de toxines, mais ne peut comparer les empreintes digitales ni examiner les armes.

      • Rendre compte des résultats

Après avoir terminé l’analyse d’un échantillon, l’expert légiste doit résumer ses constatations et ses conclusions dans un rapport écrit. Les détectives utilisent ces rapports pour faciliter leurs enquêtes tandis que les procureurs les présentent comme preuve au tribunal. Pour cette raison, et parce que les enquêteurs peuvent être incapables de tester à nouveau les échantillons plus tard, le rapport de l’analyste doit fournir une description détaillée, ainsi que des tests et des liens entre les preuves et le crime. En outre, les procureurs demandent parfois aux analystes judiciaires de témoigner devant le tribunal afin d’expliquer leurs conclusions au jury.

Vous avez besoin d’une expertise judiciaire pour appuyer votre enquête ou votre défense ? Contactez le cabinet N.C.I.E à Rabastens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation