Lorsqu’un de vos proches décède à l’étranger, vous avez le choix entre l’enterrement dans ce pays et le rapatriement de corps. Si vous choisissez cette dernière option, voici quelques points à connaître.

Les documents indispensables

L’acte de décès est l’un des documents obligatoires pour pouvoir rapatrier le corps de votre proche défunt. Ce sont les autorités compétentes dans le pays de décès de votre proche qui délivre ce document. Le délai d’établissement de cet acte de décès varie d’un pays à un autre. Si vous venez de Belgique, ce document est valable sous certaines conditions :

– un acte de décès rédigé dans une langue étrangère avec une traduction jurée.

– un acte de décès légalisé.

Le rapatriement de corps vers ou depuis l’étranger nécessite également l’établissement d’un certificat médical qui stipule que la mort est naturelle. En outre, il est conditionné sous l’obtention d’une autorisation de l’ambassade d’origine de déplacer le corps. Pour faire venir le corps de votre proche, vous devez aussi vous assurer qu’il y a un salon funéraire ou au moins un membre de la famille pour l’accueillir à l’aéroport.

Le choix du cercueil

Pour le rapatriement de corps vers ou depuis l’étranger, privilégiez un cercueil hermétique. Vous avez le choix entre un modèle plombé d’aluminium ou de zinc. Faites attention avant d’ouvrir le cercueil, il y a une odeur désagréable dégagée par l’enveloppe hermétique en résine.

Si vous souhaitez voir le visage de votre défunt, vous pouvez aménager une fenêtre en plexiglas, etc. Cependant, cette option n’existe que sur certains modèles. Renseignez-vous auprès de votre fournisseur pour choisir le cerceuil adapté.

Le mode de transport du corps

Le rapatriement de corps s’effectue toujours par avion du fait de sa rapidité, de son efficacité et de son coût. En attendant les dernières autorisations nécessaires pour le transport du cercueil, celui-ci doit être déplacé à l’aéroport la veille du départ. Une fois arrivée à destination, une entreprise de pompes funèbres doit prendre le transport du cercueil depuis l’aéroport jusqu’à la destination finale. Le prix du rapatriement par avion varie en fonction du poids du cercueil.

Le rapatriement du corps peut également se réaliser par voie routière. Dans ce cas, il n’y a pas beaucoup de contraintes. Le cercueil doit être également réceptionné par une entreprise de pompes funèbres pour être transporté au lieu de destination finale. Le prix de cette prestation dépend de la distance à parcourir.

Dans le cas où votre proche a décidé d’être incinéré, cela doit se dérouler dans le pays où il est décédé. Mais avant, vous devez obtenir une autorisation d’incinération. En ce qui concerne le transport des cendres, il vous est possible de transporter une urnes en marbre, en bois ou en matière synthétique. Dans ce cas, elle est catégorisée comme bagage à main.

Les différentes garanties

De son vivant, votre proche a tout prévu en souscrivant une assurance obsèques avec rapatriement du corps. Elle comprend l’assistance décès, le transport de quelques membres de la famille lors du rapatriement du corps, l’assistance psychologique des proches ainsi que les frais des obsèques. La famille n’aura pas non plus à s’occuper des démarches administratives relatives au décès. N’importe qui peut souscrire à ce genre d’assurance. Cela allégera également le chagrin de vos proches.

Pour bénéficier de différents avantages, faites appel à une entreprise spécialisée dans le rapatriement de corps comme les POMPES FUNÈBRES NICOLAS. Elle intervient en Martinique et à l’étranger. Par ailleurs, elle peut s’occuper de l’organisation des obsèques à Saint-Joseph et ses environs ainsi qu’ à Fort-de-France. En outre, elle propose des services funéraires, l’entretien de caveaux, la réalisation des démarches administratives, le transport de corps, l’enterrement et la crémation. Avec 20 ans d’expérience, elle vous fournira des prestations de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation