Lorsque l’on emprunte en couple, il est fréquent de fixer une quotité d’assurance ; cette solution permet de faire face à un décès de l’un des emprunteurs, par exemple.
En fonction de la répartition de la quotité d’assurance, votre assureur remboursera votre emprunt d’une façon plus ou moins importante si vous devez assurer seul le remboursement.
Comment calculer la quotité d’assurance emprunteur la plus cohérente ?

La quotité d’assurance

Ca y est, vous vous lancez dans l’achat d’un bien immobilier ! Pour cela, vous avez certainement recours à un crédit. Lorsque l’on souscrit à un emprunt immobilier, l’établissement de crédit exige systématiquement que les emprunteurs adhèrent à une assurance emprunteur.
Cette assurance permet aux emprunteurs de faire face à des aléas variés. On peut citer par exemple le décès de l’emprunteur, mais aussi un accident de la vie qui empêche l’emprunteur de travailler, et par conséquent le met dans l’incapacité de rembourser son emprunt.

En cas d’emprunt immobilier réalisé en couple, si un aléa empêche l’un des emprunteurs de rembourser ses mensualités, il convient de calculer quelle partie sera remboursée par l’assurance emprunteur et quel montant sera à la charge du co-emprunteur.

Cette répartition s’appelle la quotité d’assurance.
Une simulation d’assurance prêt immobilier permet de calculer précisément quelle répartition peut être envisagée, en fonction des revenus de chaque membre du couple. Mais le plus simple est d’étudier la situation avec votre conseiller qui pourra vous donner des indications efficaces.

Comment calculer une quotité d’assurance ?

La somme des deux quotités d’assurance doit atteindre au minimum 100%.

Si la quotité est déterminée à 50% par emprunteur, cela signifie que l’assurance remboursera la moitié des mensualités en cas d’accident.

Il est également possible d’envisager par exemple une quotité d’assurance à 100% par emprunteur.
Dans ce cas, l’assurance remboursera l’intégralité de la somme due en cas de problème.
Bien évidemment, dans ce dernier cas, le montant de la prime d’assurance sera sensiblement plus élevé.

Enfin, il est parfaitement envisageable pour les emprunteurs de répartir la quotité d’assurance à leur guise : 40% pour l’un des emprunteurs /60% pour l’autre, ou encore 70%/130% par exemple (pour rappel, les deux quotités cumulées peuvent être supérieures à 100%). Ce pourcentage représente le montant remboursé par l’assurance en cas de problème.

Attention à prendre le temps de réaliser votre calcul ; en effet il est très compliqué de changer la répartition de la quotité d’assurance en cours de contrat.

Quels éléments pour calculer la quotité d’assurance

Bien évidemment, si vous en avez la possibilité, le plus sage est de prendre chacun une quotité à 100% ; ainsi, si votre conjoint se retrouve dans l’incapacité de prendre en charge ses mensualité, l’assurance prendra en charge la totalité du montant de l’emprunt.
Attention, si vous faites ce choix, le montant de la prime d’assurance emprunteur sera plus élevé.

Les éléments à prendre en compte pour calculer votre quotité, en accord avec votre compagnie d’assurance, sont
En premier lieu, la répartition des revenus : si l’un des membres du couple a un revenu trois fois plus élevé que l’autre, il peut envisager de souscrire à 75% de la quotité tandis que l’autre membre du couple souscrira à 25%.
Le niveau de risque de chacun des emprunteurs : plus le niveau de risque de l’emprunteur est élevé, plus il a intérêt à choisir une forte quotité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation