Le métier d’un avocat figure parmi les professions libérales. La représentation et la défense de ses clients devant les tribunaux sont les principales missions d’un avocat. Que ce soit des affaires civiles ou pénales, l’avocat doit exercer son travail, tout en restant fidèle à son serment, c’est-à-dire avec dignité, indépendance, humanité, conscience et honnêteté.

Quels sont les rôles d’un avocat ?

En général, les rôles d’un avocat sont au nombre de cinq, à savoir le rôle de conseil, le rôle de certification, le rôle de représentation, le rôle d’assistance et le rôle d’intermédiaire.

Rôle de conseil

L’avocat est autorisé à fournir des conseils juridiques et à établir des contrats ou des actes sous signature privée (acte sous seing privé). En cas de litige, il intervient afin de trouver une solution extrajudiciaire (à l’amiable).

Rôle de certification

L’avocat peut approuver des actes sous seing privé. Ce fait prouve que l’avocat a clairement expliqué à son ou ses clients les effets juridiques de cet acte.

Rôle de représentation

L’avocat peut accomplir au nom de ses clients, tout acte indispensable devant les divers acteurs de la justice tels que les magistrats, les huissiers, les greffiers, le notaire, le médiateur, etc.

Dans ce cas, l’avocat doit représenter son client afin d’agir en son nom et à sa place. Il a donc une double fonction : postuler et plaider.

La première fonction consiste à effectuer toutes les formalités de la procédure judiciaire au nom de son client, tandis que la seconde fonction s’agit d’une prise de parole et d’exposition de la situation de son client au tribunal.

Faire recours à un avocat est vraiment important surtout s’il s’agit d’une affaire dans le champ de la compétence du Tribunal de grande instance.

Rôle d’assistance

Afin d’assister ses clients, l’avocat peut dialoguer avec une personne en détention provisoire dans le bureau de la gendarmerie ou de la police à partir de la première heure de l’arrestation. Aussi, il peut accéder au dossier d’enquête à n’importe quel moment de la procédure. Il peut également solliciter des investigations à la juridiction d’instruction et agir à la place et au nom des personnes emprisonnées.

Rôle d’intermédiaire

L’avocat peut servir de médiateur en ce qui concerne la saisie des biens immobiliers, la vente aux enchères, etc.

Les devoirs d’un avocat

  • Devoir de loyauté : l’avocat ne peut pas représenter ou conseiller plusieurs parties qui sont dans une même affaire s’il y a un conflit d’intérêts entre elles. En outre, il n’a pas le droit de conclure une nouvelle affaire avec un nouveau client si le secret des renseignements donnés par un ancien client est susceptible d’être violé.

  • Respecter le secret professionnel

  • Refuser la participation de rédiger un acte frauduleux ou une convention illicite

  • Demander l’accord du client avant de contacter la partie adverse pour résoudre le litige à l’amiable

  • Défendre par tous les moyens les intérêts de son client

Qu’en est-il de ses honoraires ?

Ses honoraires varient selon les circonstances. Comme ils ne sont pas soumis à des règles, l’avocat lui-même fixe le coût de ses prestations.

De nombreux critères sont employés afin de déterminer lesdits honoraires. On peut citer la difficulté de l’affaire, la capacité financière du client, la réputation de l’avocat, etc.

D’autres frais appelés frais de fonctionnement tels que le frais d’ouverture de dossier, le frais de déplacement, le coût d’appel téléphonique, la photocopie s’y ajoutent.

Au commencement de la collaboration, l’avocat doit signer une convention avec son client pour déterminer et fixer ses honoraires et les autres frais mentionnés dessus.

Où trouver un avocat ?

Vous pouvez contacter Maître Karine Tilly afin de fixer un rendez-vous. Cette avocate vous aidera pour défendre vos intérêts ainsi que vos droits. Aussi, elle se charge du droit des personnes à Evry et Brunoy.

Le boom de l’évolution technologique a impacté de nombreux secteurs professionnels. Le métier d’avocat n’en est pas moins épargné. La numérisation de la profession se fait surtout remarquer par la dématérialisation des procédures et de l’acte d’avocat. Les plateformes e-bureau ont vraiment révolutionné le secteur, car les services sont de plus en plus accessibles sur internet. Toutefois, d’autres métiers comme les « legaltech » ont émergé. Bien qu’étant le résultat de l’ubérisation de la profession, ces derniers semblent marcher sur les plates-bandes des avocats.

Legaltech : ubérisation de la profession d’avocat

Le terme « legaltech » viennent de l’anglicisme « Legal Technology » qui veut dire « technologie juridique ». Ce concept a commencé aux Etats-Unis et a chamboulé les anciens modes de travail des praticiens du droit. Il a pour principal but d’automatiser les services juridiques. Il permet d’établir une meilleure relation entre les clients et les professionnels du secteur afin de les rapprocher davantage. C’est justement ce fait de numériser ou d’automatiser les services juridiques qu’on appelle « ubérisation de la profession d’avocat ». Les legaltech en sont les résultats. Ils proposent des services juridiques aux particuliers, aux petites et moyennes entreprises (PME) sur internet. Cela va de la création de société à la rédaction de statuts et de contrats. L’avantage de recourir aux legaltech est le gain de temps et financier. Le traitement et l’obtention des documents juridiques sont facilités par les services offerts sur le web qui sont plus rapides. De plus, ils sont proposés à des prix inférieurs à ceux dans les cabinets d’avocats.

Services d’avocats concurrencés par les Legaltech

Comme les services juridiques proposés sur internet sont plus accessibles, les avocats sont quelque peu concurrencés par le Legaltech. Mais à quel niveau ? A quelle proportion ?

La rédaction d’actes. Pour rédiger un bail d’habitation ou de statuts de société, vous pouvez recourir au service d’un avocat ou du legaltech. En effet, dans ce type de prestation, la concurrence entre les deux partis existait déjà depuis longtemps, sans le web. Aujourd’hui, il suffit d’aller sur une plateforme internet pour demander ce service et le tour est joué.

Les saisines des Tribunaux : assignation et requête. Pour ce genre de service, la concurrence entre les avocats et le legaltech existe mais reste peu inquiétante. En effet, certains sites internet proposent ce type de prestation en ligne, mais la qualité laisse à désirer. Le site facture le service à l’internaute sans donner de conseil. Ce sont les avocats qui doivent par la suite continuer le travail que le legaltech n’a pas bien fait.

La médiation. Certains legaltech s’aventurent dans ce milieu, sans savoir que cela peut causer plus de mal que de bien au client, surtout si le professionnel n’a pas été formé. Faire de la médiation en ligne ne correspond pas au concept originel de la prestation elle-même qui consiste à établir une relation entre humains.

Services d’avocats non-concurrencés par les Legaltech

Le conseil. Le legaltech risque le procès immédiat des instances représentatives de la profession, s’il se met à conseiller les clients sur les affaires juridiques. Donc, sur ce point, les avocats ont le monopole du marché.
La défense et la plaidoirie. Là non plus, les services des avocats sont priorisés. Les audiences et la plaidoirie ne peuvent pas encore être numérisées. Donc, de ce côté, le legaltech ne peut pas concurrencer les avocats.

SCP ERIC TAPON ET YANN MICHOT, cabinet d’avocat à Poitiers, propose ses services sur internet. Spécialiste du procès d’appel, cette société rentre déjà dans le concept de l’ubérisation. Cette dernière a tout de même rendu plus facile le travail des avocats malgré les revers de l’ubérisation.

Un avocat est une personne qualifiée, chargée de préparer une documentation juridique, de représenter et/ou de défendre les intérêts d’un client et de fournir des conseils spécialisés dans divers domaines du droit.

Un avocat est susceptible d’agir directement pour divers clients : personne physique, entreprise, organisation, etc.

Le travail d’un avocat se divise principalement en deux grandes catégories :

  • Le travail juridique en contentieux

Il s’agit essentiellement de résoudre des différents entre deux ou plusieurs parties, dans le cadre d’une cour ou d’un tribunal, ou bien, par le biais de « résolutions alternatives de conflits », tels que l’arbitrage ou la médiation.

  • Le travail hors contentieux

Ce type d’intervention a pour but de répondre aux besoins personnels ou professionnels d’un client, d’un point de vue juridique.

Les cas les plus courants concernent notamment :

– Les achats et les ventes de biens

– Les transactions commerciales

– La fusion d’entreprises

– Les conseils en développement commercial…

À quoi ressemble le quotidien d’un avocat ?

Le quotidien de travail d’un avocat consiste généralement à :

  • Recevoir des clients et s’entretenir sur leur cas
  • Fournir des conseils adaptés au domaine du droit concerné
  • Rédiger des documents à caractère juridique
  • Négocier les intérêts du client
  • Rechercher et interpréter les domaines de droit mis en cause
  • Comparaître au tribunal et parler à la place du client…

Comment les avocats sont-ils employés ?

  • Dans les cabinets

La plupart des avocats commenceront leur carrière dans un cabinet privé. Cela implique une formation et une qualification en tant que stagiaire et aspirant, puis une spécialisation dans un domaine du droit.

  • En interne

Cela signifie être employé à exercer le droit dans un cadre commercial. De nombreuses organisations disposent d’un service juridique interne. Mais la plupart du temps, les avocats débutent en tant que stagiaires dans un cabinet avant d’intégrer une entreprise en « interne », une fois qu’ils ont acquis l’expérience spécifique du secteur.

Pour être un bon avocat

La meilleure façon d’y arriver est d’acquérir de l’expérience. Cela vous donnera une idée précise s’il s’agit d’un métier que vous aimeriez exercer et où vous pourriez exceller. De plus, les cabinets offrent de nombreuses opportunités, principalement pour les étudiants de premier cycle, de faire l’expérience de la vie des cabinets d’avocats (stages, portes ouvertes, alternances…).

Qu’en est-il du salaire ?

Le salaire que perçoit un avocat dépend de plusieurs critères :

– Le domaine de pratique choisi

– Le secteur de travail (cabinet, entreprise ou travaillant seul)

– La taille et l’emplacement de la firme

Cependant, gardez à l’esprit que le niveau d’expérience joue en votre faveur pendant la négociation du salaire. Faites comprendre à votre employeur qu’il a plus besoin de vos compétences que vous du poste.