Dans cet article, nous allons essayer d’apporter des réponses aux questions fréquemment posées sur les avocats et la profession juridique. Et ce, afin de vous aider à prendre une décision plus éclairée en cas de besoin d’un professionnel du droit.

Qu’est-ce qu’un avocat ?

Il s’agit d’une personne qui fournit des conseils et effectue une représentation juridique, au nom d’une autre impliquée dans un litige ou une démarche en justice. Un avocat le représente généralement devant un organe étatique (tribunal, corps constitués…), en effectuant des recherches juridiques, en recueillant des documents et des témoins pertinents, en rédigeant des mémoires, en présentant des arguments oraux, et en négociant les droits et responsabilités de son client.

Pour effectuer ce métier, le (la) concerné(e) doit effectuer et compléter des années d’étude à l’université ou dans les écoles de droit habilités à dispenser des formations juridiques. L’aspirant avocat devra également réussir l’examen de licence d’État et passer divers tests d’aptitude physique et morale.

Quelles sont les principales responsabilités d’un avocat ?

En vertu des normes et de l’éthique qui régissent le métier judiciaire auxquelles l’avocat est tenu de se conformer, il est également tenu de faire respecter la loi et de protéger les droits de ses clients.

Outre la connaissance de la loi, en particulier dans son domaine de pratique, un avocat doit être en mesure de communiquer clairement avec ses clients, de travailler avec compétence pour répondre à leurs besoins.

Que font les avocats réellement ?

La pratique du droit va au-delà de la simple comparution devant un tribunal pour le compte d’un client. Bien qu’il y ait beaucoup d’avocats qui plaident devant de juge, il y en a autant qui ne mettent jamais les pieds dans une salle d’audience.

Mais que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur des tribunaux, les avocats passent beaucoup de temps dans un bureau en s’occupant de diverses tâches liées à l’affaire de leurs clients. Ils veillent notamment aux évolutions des lois, préparent les documents juridiques et peaufinent leurs conseils.

Puis-je engager une personne « non-juriste » pour un problème juridique ?

Cela dépend de la situation et de l’étendue du service, puisque seuls les avocats peuvent pratiquer le droit. Les assistants juridiques par exemple, peuvent vous représenter dans certaines situations impliquant des plaintes contre un organisme gouvernemental. Vous pouvez également vous représenter devant un tribunal, engager un notaire ou travailler avec des étudiants en droit (sous la supervision d’un avocat) dans certaines circonstances.

Beaucoup de gens pensent que le divorce coûte cher dans la plupart des cas. Certaines personnes peuvent même hésiter à s’engager dans le processus par crainte de devoir payer une grosse somme d’argent en contrepartie.

Il existe plusieurs aspects et facteurs qui peuvent rendre un divorce coûteux, mais avoir une idée de l’origine de toutes ces dépenses peut nous éclairer davantage.

Les frais de divorce

Les coûts engendrés par une procédure de divorce devront généralement comprendre :

  • Les frais de justice et d’administration,

  • Les frais de services professionnels, tels que les témoins experts ou les experts en juricomptabilité…,

  • Les honoraires d’avocat

En décidant de ne pas engager de représentant et de traduire soi-même son cas en justice, il est évident que cela n’engendrera pas de dépenses importantes.

Vous n’aurez à votre charge que les différents frais administratifs relatifs : aux dépôts de dossier, aux réponses et copies obligatoires, etc.

Gardez à l’esprit que ces coûts peuvent changer d’une année à l’autre. Vous pourriez être admissible à une dispense de frais dans certains cas : faible revenu, bénéficiaire d’un aide publique ou si le coût des frais de dépôt est prohibitif. Pour en être dispensé, il est nécessaire de présenter votre demande auprès de la justice.

Demander conseil

Si vous engagez un avocat, les frais administratifs sont complètement indépendants de tous les frais qu’il vous facturera. Consultez un avocat spécialisé en droit de la famille pour connaître en détails les coûts impliqués pour un divorce. Chaque processus est unique et exigera plus ou moins de frais, selon les circonstances.

Choisir efficacement

Les avocats spécialistes du droit de la famille exigent généralement un mandat et, une fois épuisé, ils facturent un taux honoraire.

Les taux varient en fonction de l’emplacement de l’avocat et de leur expérience.

Il est d’autant plus logique que les plus expérimentés pratiquent un taux assez élevé, car ils sont souvent les mieux disposés à gérer votre cas de divorce de manière efficace.

Avec le nombre d’avocats spécialisés en activité, il est vraisemblablement difficile de faire un choix. Cependant, vous pouvez vous montrer plus malin et plus rationnel en suivant différents astuces et conseils pour choisir un bon avocat.

N’hésitez pas à vous renseigner sur internet ou dans les revues spécialisées, vous y trouverez de nombreux avis qui vous aideront à y voir plus clair.