Lors d’une garde partagée, les parents sont généralement face à un dilemme. En effet, ils doivent élaborer un plan de partage de responsabilités efficace tout en jonglant sur les heures disponibles de leur emploi du temps. Mais avec plus de coopération , la gestion de la garde partagée est plus facile. Découvrez quelques conseils utiles pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions.

Ne critiquez pas votre ex-conjoint

La règle numéro un pour une garde partagée sans heurts est de ne pas dire du mal de votre conjoint(e) devant vos enfants. Ces derniers intérioriseront toutes les critiques et les considéreront comme véridiques. Par la suite, l’enfant agira en conséquence et sera déstabilisé émotionnellement. Il va sans dire que cela engendrera des litiges. Donc, même si vous êtes en colère contre votre ex, votre enfant l’aimera toujours car il (elle) reste avant tout son père ou sa mère. Quels que soient vos sentiments,justifiés ou non, à l’égard de votre ex, gardez-les pour vous.

La garde conjointe ne vous concerne pas .

Un des points qui concerne les parents est le divorce tandis que pour la garde alternée, seul l’intérêt et le bien-être des enfants sont en jeu. Lorsque le juge a tranché pour ce mode de garde, il a préalablement tenu compte de certains facteurs et a agi pour le bien de l’enfant uniquement. Quelles que soient les blessures émotionnelles qu’engendrent un divorce, les parents doivent toujours garder à l’esprit que leur principal objectif est de faire en sorte que les enfants se sentent bien malgré la situation.

Soyez réaliste quant à vos engagements

Souvent, lors d’une séparation ou d’un divorce, les parents font des demandes de garde irréalistes qui sont souvent motivées par la peur ou l’insécurité. Les parents ont peur de perdre l’amour de leurs enfants si ces derniers vivent loin d’eux. Donc, ils s’efforcent de tenir des engagements qui ne sont pas compatibles avec leurs contraintes. D’après certains experts en divorce, il faut plutôt considérer la garde des enfants comme un arrangement commercial. En d’autres termes, pour chaque partie, il est conseillé de faire fi de ses émotions, aussi douloureuses soient-elles, d’examiner les faits et agir en conséquence en ne perdant pas de vue le bien des enfants.

Créez un arrangement personnalisé

Pour l’élaboration d’une garde conjointe, les éléments suivants doivent être pris en compte :

L’âge et la personnalité de vos enfants

La carrière et les engagements sociaux de chaque parent

Les activités scolaires et extrascolaires programmées pour vos enfants

Vos modalités de garde d’enfants et la distance entre les domiciles des parents.

Les modalités de garde les plus courantes se traduisent par deux jours avec la mère, deux jours avec le père et les week-end avec la mère. Cette chronologie est modifiée la semaine suivante. D’autres types de planning de garde peuvent se présenter comme suit, deux jours avec la mère, deux jours avec le père. Le week-end et la semaine d’après seront alternés entre les parents. Ce mode de garde est particulièrement recommandé lorsque les enfants sont plus âgés et qu’ils disposent de leur propre calendrier d’activités.

Par ailleurs, les nourrissons sont sous l’entière responsabilité de la mère et la garde partagée ne sera effective que lorsque les enfants ont atteint un certain âge. Les experts s’accordent à dire que la fréquence des transitions est plus bénéfique pour les enfants et leur donnera le temps de s’adapter. Il est cependant à noter que d’autres modalités de garde peuvent changer en fonction des situations et des circonstances qui se présentent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation