L’opération financière de transmission d’entreprise n’est pas aussi aisée. Contrairement à ce qui se dit, il ne suffit pas de maîtriser 20 % des données internes pour s’en sortir. Cette prise de risque vous contraint à fournir plus d’efforts. Avez-vous des blocages ? Optez pour le soutien d’un cabinet comptable. Cet article vous démontrera tous les avantages qui s’y trouvent.

La transmission d’entreprise, une tâche complexe

Lorsqu’une entreprise est sur le point d’être transmise, il y a des tensions. Les deux parties impliquées se doivent de préserver leurs intérêts. Cette préservation est tellement grande qu’une atmosphère fallacieuse s’installe. Dans ce cas, il faut une structure compétente en la matière pour gérer la démarche.

Il s’agira de faire ressortir les atouts et limites de la comptabilité, les données fiscales et bien d’autres choses. Ensuite, il faudra créer une ambiance qui permettra au cédant et au repreneur de se faire confiance. Toutefois, l’expert-comptable est apte à accompagner chaque partie. En fonction du client, son rôle diffère.

Transmission d’entreprise : assistance du cabinet d’expertise au cédant

Dans ce rôle, le cabinet se doit de garantir les intérêts du vendeur et préparer l’entreprise au changement de propriétaire. Tout cela se fait par un processus scindé en plusieurs étapes.

Préparation à la vente de la structure

Avant de procéder à la transmission d’entreprise, vous devez prendre le temps de tout mettre en ordre. Sur le plan comptable, tous les points et bilans doivent être établis. Les différentes pièces fiscales de l’entreprise doivent être aussi à jour. Dans le cas échéant, des régularisations doivent être faites.

Démonstration de la valeur ajoutée de l’entreprise

Une entreprise qui n’a pas de valeur ajoutée n’intéressera personne. Il vous faut donc faire ressortir les différentes opportunités et forces de la firme. Il existe trois méthodes appropriées pour faire ce travail de valorisation. Seul l’expert-comptable est en mesure de les appliquer pour un résultat optimal. Pour qu’il y parvienne, vous devez lui fournir toutes les données sur l’entreprise.

Émission du dossier de présentation et de l’offre

Dans cette phase, vous serez chargé de motiver un acheteur. Avant d’atteindre ce but, votre entreprise doit posséder des atouts irréprochables sinon très intéressants. Il faudra donc produire une fiche de présentation alléchante sur votre organisation. Ainsi, vous pourrez recevoir diverses propositions pour l’acquisition de votre établissement. Retenez que la fiche doit retracer toutes les potentialités de l’entreprise.

Entame des négociations

Cette étape commence lorsque vous optez pour un acheteur. Pendant les arrangements, les termes de la cession doivent être établis. Évidemment, vous penserez à faire des compromis. Toutefois, en connaissant les forces de votre structure, il est impératif que vous délimitiez une barre. Le repreneur ne devra pas descendre en dessous.

Établissement des documents de vente

Dès qu’une entente est conclue, c’est le moment de transcrire la vente. La volonté des deux parties est mise dans un contrat qu’elles signeront. Cependant, vous devriez fournir une garantie d’actif passif à l’acheteur.

Soutien post-cession au vendeur

Après que la transmission est effectuée, l’expert-comptable vous sera toujours utile. Il pourra vous aider à remplir les formalités fiscales et à gérer efficacement le patrimoine que vous venez d’acquérir.

Assistance du cabinet d’expertise au repreneur

L’expert-comptable accompagne le repreneur du début à la fin du processus d’acquisition. D’abord, il vous aide à présélectionner les entreprises à racheter. Avant d’entamer la procédure, il doit signer une clause de confidentialité. Ensuite, avec son aide, vous établirez le diagnostic et la prévision de l’entreprise choisie. Si l’audit s’avère concluant, vous entrerez en pourparlers avec le cédant. Le but de cette phase est de coaguler les conditions de la transaction et le prix. Enfin, vous passerez à l’élaboration des actes et de l’usage d’achat.

En somme, le cabinet d’expertise est utile d’un côté comme de l’autre. Même si les fonctions diffèrent quelque peu, il reste un bon allié avant, pendant et après la transmission d’entreprise.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation