La réforme du plan de santé français

La réforme du plan de santé français

3 octobre 2018 2 Par Manaicha

Le système de santé en France figure parmi les meilleures références en termes de santé publique dans le monde. Cela est principalement dû au fait que la souscription à une assurance maladie est devenue obligatoire depuis quelques années.

Tous les résidents légaux en France sont tenus par la loi d’avoir une assurance santé. De nombreux expatriés sont désormais éligibles pour solliciter l’assurance française, afin d’accéder au système de santé local. Pour cela, le gouvernement français a instauré un nouveau système universel d’assurance maladie appelé Protection Universelle Maladie (PUMA) en janvier 2016. Les personnes qui ne sont pas couvertes par le dispositif PUMA ou qui souhaitent augmenter leur couverture santé doivent souscrire une assurance maladie privée.

Le changement majeur à propos de l’assurance maladie en France

Depuis le 1er janvier 2016, la PUMA a remplacé l’ancien régime français d’assurance santé, la Couverture Maladie Universelle (CMU). Ce dispositif accorde désormais à tous les résidents en France – y compris les étrangers – un accès plus facile aux services de santé.

Dans le cadre de la PUMA, les résidents permanents légaux en France ont droit à une assurance s’ils ont vécu dans le pays pendant trois mois consécutifs sur une base stable et régulière. Cette réforme de la santé a simplifié les exigences pour les travailleurs et les résidents. L’accès aux soins de santé illimités est désormais un droit automatique et continu pour tous, indépendamment de l’âge, des antécédents médicaux et des antécédents de cotisations sociales.

Auparavant, l’assurance maladie française pour les étrangers n’était accordée que si un certain nombre de conditions, de vie ou d’emploi, était rempli. Si leur situation changeait, ils étaient invités à faire une demande d’assurance dans une catégorie différente et plus appropriée, laissant parfois des périodes où ils ne sont couverts par aucune assurance.

Le nouveau régime PUMA garantit que tout résident légal pourra rester sur son plan d’assurance maladie en dépit des changements de sa situation personnelle ou professionnelle. Cela signifie également que ceux qui ont reçu une assurance via l’ancien système CMU n’auront plus à faire une demande chaque année pour le renouvellement de leur couverture, ce qui réduira effectivement la charge administrative des destinataires de l’assurance publique.

Un dispositif élargi

La PUMA égalise également les droits des citoyens de l’Union Européenne et des non-ressortissants de l’UE pour demander leur carte vitale et pour recevoir une assurance santé française après trois mois de résidence sur le territoire français.

Les citoyens non européens jouissaient déjà de ce droit avant 2016, alors que les citoyens de l’UE devaient attendre cinq ans avant d’en bénéficier.