L’assurance-vie temporaire, entière et universelle : tout ce qu’il faut savoir

L’assurance-vie temporaire, entière et universelle : tout ce qu’il faut savoir

20 mai 2019 0 Par Manaicha

Il existe plusieurs types d’assurance-vie, dont l’assurance-vie temporaire, l’assurance-vie entière et l’assurance-vie universelle. Voici comment elles fonctionnent dans leurs grandes lignes.

I. L’assurance-vie temporaire

Ce type d’assurance offre une protection limitée dans le temps. Par exemple, avec une assurance temporaire de 10 ans, la personne ne sera couverte que pendant une décennie. On appelle cela T10, avec le « T » qui signifie « temporaire ». À la fin de cette période prédéterminée, le contrat pourra être renouvelé, mais le prix augmentera de période en période. Ainsi, une T10 de 100 000 $ pourrait coûter annuellement 126 $ jusqu’à l’âge de 30 ans, puis 163 $ de 31 à 40 ans, 268 $ de 41 à 50 ans, 626 $ de 51 à 60 ans, etc. Il n’est pas toujours nécessaire de se munir d’une preuve de bonne santé pour pouvoir renouveler le contrat d’assurance. Toutefois, si la personne en fournit, normalement le coût sera moins élevé.

Si le décès survient pendant que l’assurance est en vigueur, la somme reçue peut payer les frais funéraires, l’impôt au décès, les dettes de l’assuré et les nouveaux frais causés par le décès, etc. Par contre, avec ce type d’assurance, aucune épargne n’est rattachée. En effet, si la personne choisit de s’assurer pendant dix ans et décide de ne pas renouveler son contrat, elle aura payé pour rien, car l’assureur ne lui remettra aucune somme d’argent. À noter qu’un contrat d’assurance temporaire d’une durée de 100 ans (T100) est faisable.

II. L’assurance-vie entière

L’assurance-vie entière assure une personne jusqu’à la fin de sa vie. Elle sert notamment à celles qui souhaitent laisser un héritage, car effectivement, les héritiers recevront un jour le montant d’assurance prévu. À savoir qu’au moment de la souscription, la personne assurée peut choisir le montant du capital décès qu’il souhaite transmettre à ses proches. Et une fois souscrite avec une acceptation médicale, la garantie vie entière, en cas de décès, lui est acquise pour le restant de ses jours, quelle que soit l’évolution de son état de santé. L’un des avantages de ce type d’assurance est que l’assuré peut choisir le mode de paiement qu’il désire : prime unique, cotisation sur une durée déterminée (10, 15, 20 ans…), ou prime viagère. Ainsi, payer des primes d’assurance revient à investir en sachant quel sera le montant versé à son décès.

Généralement, les assurances-vie entière comportent des valeurs de rachat. En mettant fin au contrat d’assurance, l’assuré pourra effectivement obtenir une valeur de rachat. Mais avant de prendre cette décision, il est important de s’informer auprès d’un conseiller en sécurité financière pour éviter les conséquences financières et fiscales.

III. L’assurance-vie universelle

Malgré son nom, l’assurance-vie universelle ne s’adresse pas à tout le monde.

Elle rassemble à la fois une portion assurance et une portion placement. Ainsi, la personne peut payer des primes plus importantes que le coût d’assurance. Par exemple, si le coût d’assurance est de 400 $, l’assureur peut lui permettre de débourser jusqu’à 1 200 $. De cette manière, le surplus payé par l’assuré s’accumule dans son fonds de capitalisation, à l’abri de l’impôt, tant qu’il ne retire pas les sommes.Ces dernières peuvent ainsi être investies dans plusieurs types de placements comme les fonds distincts. À noter que l’assurance-vie universelle se vend sous deux formes : avec des primes qui augmentent avec l’âge ou des primes fixes. L’assuré n’a plus qu’à choisir.

Vous êtes à la recherche d’un cabinet d’assurance-vie à Sorel-Tracy ? Signez un contrat auprès de la compagnie Jean-François Gagné et Associés AVANTAGES SOCIAUX et vous bénéficierez de ses nombreux avantages. Soucieuse de vous satisfaire, elle étudie vos besoins afin de vous proposer la solution qui vous convient le mieux. Et après votre souscription, elle vous accompagnera à travers un suivi personnalisé.