Le métier d’avocat paraît si passionnant que les pratiquants semblent avoir pratiquement élu domicile leur bureau. Pourtant, en approfondissant un peu plus, on peut constater qu’il y a souvent de nombreux d’avocats, qui travaillent en solo, et semblent avoir perdu leur motivation à cause de la fatigue et de la routine. Ce qui à la longue, va faire complètement changer leur vision du métier, qui va devenir petit à petit une corvée.

Personne n’en est à l’abri, il faut donc faire attention à ne pas tomber dans une dépression préjudiciable au cours de la carrière.

Nous allons voir les principales causes qui engendrent le burn-out chez certains collègues :

  • Le travail

Être avocat est par nature stressant. Les enjeux sont importants puisque les intérêts de nos clients, de leur famille ou de leurs biens sont en jeu. De plus, les personnes qui exercent le métier sont généralement des intellectuels qui ont tendance à se mettre la pression dans la quête de la perfection.

  • Le stress et l’anxiété

Surtout pour les avocats travaillant seul, le stress et l’anxiété constituent leur quotidien. Équilibrer la gestion d’un cabinet avec la pratique du droit, et gérer d’autres obligations vitales pousse considérablement à la naissance du stress. Sans pour autant parler de la préoccupation constante, même en dehors du bureau.

  • La compassion

Lorsque vous travaillez dans le domaine du droit, vous êtes amené à écouter les problèmes des autres et les aider à les résoudre. Une compassion systématique qui va, à long terme, fatiguer votre esprit et votre corps, car vous aurez tendance à vous projeter dans la situation de votre client.

  • La gestion du temps et des moyens

Pour les avocats qui travaillent seuls, ils ont beaucoup de travail à faire mais pas beaucoup de temps pour tout faire. Ce qui va entraîner une mauvaise planification des tâches et des résultats médiocres. Même dans les grands cabinets, le mauvais agencement de moyens (délégation de pouvoir…) peut provoquer des conséquences néfastes pour la personne responsable.

Comment éviter le burn-out ?

La vraie solution au burn-out doit être un travail individuel concentré sur les habitudes de la personne concernée. Les conseils les plus populaires pour éviter l’épuisement professionnel sont : le fait de savoir déléguer efficacement, de gérer intelligemment son temps et de prendre régulièrement des vacances en étant complètement débranché du monde du travail.

2 Thoughts on “Métier d’avocat : Attention au Burn-out !!

  1. et il n’y a pas que chez les avocats que c’est dangereux, avec la misère dans laquelle on patauge actuellement, on s’étonne pas de voir le burn out à la maternelle

  2. Proche d’avoir le diplôme, je ne suis plus motivée d’exercer cette profession : beaucoup d’interdictions : de s’afficher, afficher sa vie privée, impossible de se promener dans la ville en jogging, toujours faire preuve de sérieux, interdiction de sourire, de nombreux courriers à gérer, taxer de partout, pas de reconnaissance, se faire harcelé parce qu’on arrive 5 minutes en retard, le client a demandé 50, on gagne que 40 résultat il n’est pas content… bref tout ça pour dire que vaut mieux opter pour un métier moins prenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation