L’avocat en contentieux est celui qui est chargé de vous défendre avant, pendant et après une procédure judiciaire. Il est là pour vous assister et vous orienter vers les bonnes stratégies dans toutes les étapes d’un contentieux. Avant de contacter un avocat, prenez connaissance de ses rôles. Il a notamment pour mission de vous conseiller, de vous représenter, de vous défendre, d’arbitrer et de rédiger. Il peut intervenir devant les juridictions et instances ou pour les recherches de solutions amiables. Les contentieux peuvent être à caractère commercial, civil ou pénal. Par définition, ils concernent tous les litiges portés devant les tribunaux pour être tranchés par un juge. Il s’agit d’une querelle, d’un conflit qui oppose deux ou plusieurs personnes. Pour défendre vos intérêts devant les tribunaux, sollicitez les services d’un cabinet d’avocats à Paris.

Assistance et conseil

L’avocat en contentieux assiste et conseille son client sur la stratégie à adopter. De premier abord, il est là pour vous aider à analyser le contentieux, à réaliser des enquêtes et des recherches. Il se tient également à votre disposition pour la rédaction de documents administratifs. Pour les particuliers, l’avocat a pour rôle de conseiller. Il est à votre service pour le choix d’un régime matrimonial, la rédaction d’un PACS, les conseils en matière successorale, la transmission du patrimoine, etc. Si vous êtes un professionnel, un entrepreneur ou une entreprise, l’avocat est là pour vous conseiller dans le choix de la forme de votre entreprise et vous assistera tout au long de votre activité. L’avocat en contentieux travaille également pour le compte des personnes morales, des collectivités territoriales, etc.

Recherche de solutions amiables

L’avocat a également pour mission de mettre en place des procédures de médiation et de négociation. Il établit des protocoles de confidentialité et de sécurité pour les accords obtenus.

En tant que négociateur, il assiste son client pour la conclusion de contrats ou d’affaires, pour l’obtention de permis d’urbanisme, par exemple, ou pour la résolution amiable d’un conflit. En fonction de sa spécialité, un avocat en contentieux peut intervenir dans différents domaines juridiques (droit international, droit pénal, droit des affaires, droit de la propriété industrielle, droit social, droit administratif…). Pour tous vos problèmes d’ordre juridique ou judiciaire, contactez le CABINET MPC AVOCATS.

Engagement des procédures

L’avocat en contentieux dispose également des compétences nécessaires pour l’élaboration de stratégies. Il se charge d’engager des procédures devant les juridictions ou instances compétentes. Il réalise ainsi toutes les démarches ou formalités au nom de son client.

Représentation et défense

L’avocat plaide également pour son client devant les juridictions et instances compétentes selon le domaine du contentieux (tribunal de commerce ; tribunal de grande instance ; conseil de prud’hommes ; cour d’appel ; autorité de la concurrence ; instances et juridictions communautaires, etc.). Il assure la défense des droits et des intérêts de son client dans le respect de la loi et des règles déontologiques. Lors du procès, il présente de manière claire, argumentée et professionnelle la situation de son client.

Rédaction

L’avocat s’occupe également de la rédaction de contrats et de conventions, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Il peut rédiger des contrats de travail, des baux d’habitation, des baux commerciaux, des promesses de vente, des cessions de fonds de commerce, des cessions de parts sociales. Il intervient aussi dans la rédaction de tous les actes juridiques se rapportant à l’activité économique et sociale de l’entreprise, de professionnels ou de particuliers et à la vie des sociétés (rédaction des statuts de sociétés, des procès verbaux d’assemblée, etc.).

Enfin, l’avocat assure l’exécution des décisions prises à l’issue d’une procédure contentieuse.

C’est un impératif de faire appel à un avocat lorsqu’il s’agit de se présenter devant le Tribunal de Grande Instance. Il en est de même lorsqu’une personne est appelée à comparaître devant la Cour d’Appel. Face à une situation litigieuse, l’intervention de votre avocat est votre meilleur atout pour avoir une chance de remporter le procès. Qu’il s’agisse d’un conflit au travail (avertissement, procédure de licenciement, rupture conventionnelle…) ou d’autres litiges, l’avocat est le professionnel en mesure de vous conseiller à propos de toute question relative au droit. Il permet de vous orienter, de vous éclairer et de vous informer des chances de réussite de l’affaire en cours. Quelles sont donc les qualités essentielles que devraient avoir un bon avocat ? Comment reconnaître qu’il possède les compétences nécessaires pour le démarquer de ses confrères ? Découvrez dans cet article tout ce que vous devez savoir pour reconnaître un bon avocat.

L’esprit d’analyse

Un bon avocat est reconnu pour ses compétences analytiques pointues. Comme il est confronté à une quantité importante d’informations, il doit être capable d’identifier les données essentielles à son dossier.

L’indépendance

Un bon avocat ne doit jamais être influencé par qui que ce soit. Il agit en toute indépendance vis-à-vis d’un éventuel pouvoir hiérarchique. Il doit également rassurer son client et le mettre en confiance. Comme il s’agit d’une profession libérale et indépendante, tous les conseils de votre avocat ne doivent jamais être guidés par un intérêt personnel ni par une pression extérieure.

La discrétion

Le respect du secret professionnel, en plus d’être une qualité, est une obligation légale pour l’avocat. En effet, il doit garder confidentiel tous les secrets qu’il a reçus de son client.

La loyauté

L’avocat n’a pas le droit de conseiller ou de défendre deux parties opposées. En d’autres termes, il ne peut défendre les intérêts de plus d’un client dans une seule et même affaire.

La prudence

Un bon avocat doit faire preuve de prudence lorsqu’il conseille son client. Il doit avant tout être en mesure d’apprécier la situation décrite.

Le fair-play

En plus d’être loyal, un bon avocat doit également faire preuve de fair-play à l’égard de la partie adverse. Il doit respecter les droits de la défense et le principe du contradictoire.

La courtoisie

Un bon avocat doit se comporter avec courtoisie. Lorsqu’il plaide devant une juridiction extérieure, il doit préalablement se présenter au président et au magistrat du ministère public tenant à l’audience, au bâtonnier et au confrère plaidant pour la partie adverse.

L’intégrité

Le respect des règles de la morale est également de mise pour être un bon avocat.

L’humanité

L’avocat doit témoigner de la compassion et de l’empathie envers son client, et être compréhensif en toutes circonstances. En prêtant serment, il jure d’exercer ses fonctions avec dignité et humanité.

La discipline

L’avocat doit travailler dans le respect des règles qui lui sont imposées. Il doit prendre connaissance des principes, des règles et de ses devoirs, sinon cela peut constituer une faute pouvant entraîner une sanction disciplinaire.

Que ce soit pour vous aider, pour vous conseiller à la rédaction, ou même rédiger pour vous différents actes juridiques (une transaction, un bail commercial, des statuts de société, etc.), laissez-vous accompagner par un bon avocat. Rendez-vous à un cabinet d’avocats à Aix-en-Provence et Vitrolles (13) pour l’étude de votre dossier. Le recours à un avocat est, en effet, obligatoire notamment lorsqu’il s’agit de questions relatives à la famille (divorce, adoption, successions…), sauf en cas de déclaration d’abandon et de demande d’acte de décès. L’avocat intervient également dans les affaires les plus graves, les crimes, par exemple lorsqu’une personne doit être jugée devant une cour d’assises.

Bref, pour avoir des réponses aux questions d’ordre juridique ou judiciaire que vous pourriez rencontrer, n’hésitez pas à contacter EVOL’JURIS.

cabinet d'avocats

Par définition, un cabinet d’avocats est une entité commerciale formée par un ou plusieurs avocats. Il fournit généralement des prestations juridiques aux particuliers et aux entreprises. La tâche principale d’un cabinet d’avocats est de conseiller les clients sur leurs droits et responsabilités juridiques. Il les représente également dans les affaires civiles, pénales ou les transactions commerciales.

Pourquoi travailler dans un cabinet d’avocat ?

Un travail stimulant

Les grands cabinets d’avocats sont connus pour leurs engagements et les résultats toujours positifs dans le traitement des affaires les plus délicates. Les avocats issus des grands cabinets juridiques peuvent ainsi acquérir une expérience assez probante dans de nombreux domaines. Cela permet donc à une jeune recrue ou à un associé d’évoluer dans un environnement intellectuellement stimulant. Ces cabinets traitent généralement des cas qui requièrent un haut niveau d’expérience et d’apprentissage. Ce facteur est donc un gage de motivation pour chaque collaborateur.

Des collègues bien formés

L’embauche compétitive dans les grands cabinets d’avocats implique une main-d’œuvre composée de collègues triés sur le volet, performants et diplômés. Ils viennent généralement des meilleures écoles de droit. En outre, les grands cabinets d’avocats n’hésitent pas appliquer une politique de rémunération élevée. Donc, cela se répercute nécessairement dans le travail où l’excellence est une priorité.

Une clientèle vaste et diversifiée

Les clients des grands cabinets d’avocats sont généralement plus nombreux et variés.

La diversité peut également contribuer à élargir l’éventail des expériences et de connaissances des associés. En outre, bon nombre de ces grands cabinets se spécialisent dans différentes juridictions, ce qui les permettent de travailler pour des clients internationaux.

Les critères de choix

La taille de l’entreprise

Vous voulez travailler dans une petite entreprise où vous connaissez tout le monde, dans une grande société à renommée mondiale ? Une recherche sur le web vous aidera amplement. En effet, les plateformes spécialisées classent les cabinets d’avocats en fonction de leurs tailles et du nombre d’employés. Cependant, sachez que si vous optez pour un « petit » cabinet d’avocats, cela implique que les affaires sont traitées par un personnel très réduit. Cela vous permet donc d’acquérir rapidement de l’expérience.

La localisation

Cela dépend de vos besoins, donc demandez-vous tout d’abord si vous voulez travailler dans une grande ville ou une petite localité. Si vous prévoyez de vous relocaliser après quelques années de formation, il est plus judicieux de cibler les cabinets d’avocats qui disposent de plusieurs bureaux, notamment dans les endroits où vous souhaitez vivre. En outre, le fait de travailler dans plusieurs localités permet d’élargir votre réseau relationnel.

Domaines d’intervention

Il est vrai que la renommée d’un cabinet d’avocat comme NICOLIS AVOCATS repose en partie sur les domaines qu’il maîtrise plus particulièrement. Bien qu’un établissement ait une spécialisation spécifique, la plupart propose plusieurs branches à leurs associés et jeunes recrues avant qu’ils ne choisissent un domaine particulier. Dans tous les cas, la polyvalence reste un atout majeur dans l’exercice de la profession d’avocat.

La formation

Le niveau de formation que chaque cabinet d’avocat apporte à ses associés est un autre critère de sélection. Il en dit également long sur la culture et l’environnement de travail en général. Avant d’entrer dans une société de ce type, informez-vous sur les formations qu’elle dispense. Celles-ci permettent aux associés de développer non seulement leurs compétences juridiques, mais aussi leurs aptitudes personnelles.

Les horaires

De nombreux cabinets d’avocats ont un objectif annuel d’heures facturables pour les associés. Donc, renseignez-vous sur les heures de travail et les rémunérations équivalentes. Si vous faites encore des études en parallèle, renseignez-vous si la société propose une plage horaire plus flexible ou des possibilités de travail à distance.

S’il y a une chose qu’on redoute au sein des cabinets d’avocats, c’est le risque de se faire poursuivre en justice pour une vice de procédure ou pour toute autre raison.

Non seulement les poursuites coûtent cher, mais elles peuvent aussi prendre beaucoup de temps, être épuisantes et frustrantes. Pourtant, cela pourrait être évité en prenant des précautions basiques.

  1. Examen rigoureux des contrats juridiques

Même pour les contrats dits banals, demandez à une personne de votre équipe d’avocats, de les examiner avant de les signer.

Il est préférable d’investir, du temps et de l’argent, dans un contrôle préalable fiable plutôt que d’encourir des risques de poursuite pour vice de procédure et devoir payer plus cher en dommages et intérêts.

Si vous utiliser un formulaire standard, assurez-vous qu’il a été examiné à l’avance et régulièrement mis à jour.

  1. Méthode de communication professionnelle

La formation adéquate des employés est importante pour créer une atmosphère de travail saine et réduire la probabilité de plaintes dans le milieu du travail. Il est important de les former au sein du cabinet pour l’utilisation d’outils de communication rapide et efficace (courrier électronique, logiciels…). Les professionnels ont souvent tendance à oublier que la méthode de communication informelle est une perte de temps.

  1. Analyse globale de la vie du cabinet

Sur une base régulière, veillez à analyser votre entreprise pour déterminer si un secteur reçoit plus de plaintes et s’il y a une tendance concernant les causes. Ainsi, vous identifierez facilement les secteurs défaillants au sein du cabinet et commencerez à chercher des solutions. Il se peut également que le blocage se situe au niveau de l’employé, dans ce cas, privilégiez la discussion à cœur ouvert.

  1. Mise en place de politiques et de procédures de travail

Il s’agit de mettre en place des procédures et les suivre, pour toutes questions relatives à l’emploi. Le contenu de la politique dépend de la façon de travailler et des objectifs du cabinet. La communication doit se faire par le biais d’une formation ou d’un manuel écrit avec prudence.

  1. Documentation

Si vous soupçonnez que quelque chose d’illégal se passe au sein de votre entreprise, veillez à documenter les résultats afin de fournir un compte-rendu crédible et appuyé. Gardez à l’esprit qu’en tant qu’avocat interne, vous avez un devoir fiduciaire envers votre cabinet.

Ces conseils sont à la base, l’essentiel que tout avocat devrait adopter pour minimiser le risque de poursuite. Cette liste n’est certainement pas exclusive ; elle sert simplement de rappel pour les domaines à considérer.

Il existe de nombreuses situations justiciables qui peuvent nécessiter l’aide d’un avocat. Vous pouvez par exemple, envisager en embaucher un si vous êtes victime/accusé d’un préjudice, morale ou physique, ou si vous vous engagez dans des procédures administratives qui requièrent une expertise spécifique.

Ci-après une liste non-exhaustive d’affaires justiciables qui nécessitent l’intervention d’un avocat :

  • Un accident impliquant des blessures corporelles ou des dommages matériels

  • Un problème familial tel qu’un divorce ou un conflit de droit de garde d’enfants

  • La rédaction d’un testament, d’une fiducie ou d’un plan successoral

  • La vente ou l’achat d’un bien immobilier ou d’une entreprise

  • Un problème de harcèlement ou de discrimination dans le milieu du travail

  • La formation ou l’incorporation d’une entreprise

  • Un problème fiscal

  • Une arrestation ou un interrogatoire…

Faire appel à un avocat pour se protéger et prévenir

Les avocats peuvent vous aider à résoudre toutes les questions judiciaires auxquelles vous pouvez être confrontées. Si dans la plupart des cas, on fait appel à un expert pour nous aider dans le cadre d’une affaire justiciable en cours, il est probable qu’engager un avocat à titre préventif vous soit d’une grande utilité. Cela permet de prévenir et de limiter les risques d’encourir des procédures judiciaires.

Les rôles de l’avocat

Il évaluera votre problème et pourra vous dire, dès le départ, si cela vaut la peine d’obtenir une assistance juridique et/ou de poursuivre une action en justice.

Si vous avez peu de chances de l’emporter ou si les avantages d’obtenir une assistance juridique ne l’emportent pas clairement sur les coûts, il n’est pas nécessaire de perdre du temps et de l’argent.

Dans le cas contraire, si une assistance est nécessaire, votre avocat évaluera avec vous, tous les aspects de votre situation, expliquera vos options et vous dira à quoi s’attendre à chaque étape. Il prendra également toutes les mesures nécessaires pour garantir que vos droits légaux sont pleinement évalués et protégés.

L’avocat se chargera aussi de faire des recherches sur les domaines de loi concernant votre cas, d’interroger des témoins, de planifier une stratégie juridique, de préparer et remplir les documents nécessaires, et de négocier avec les tiers impliqués (assureurs, avocats adverses…), le tout dans le but d’obtenir le meilleur résultat possible pour votre intérêt.

Dans la majeure partie des cas, l’assistance d’un avocat compétent est indispensable pour espérer s’en sortir. Mais dans de nombreux cas « moins sérieux », l’auto-représentation peut aussi être une option. Vous pourriez être en mesure de résoudre un différend d’ordre juridique mineur en négociant de façon informelle un accord à l’amiable.

Besoin d’un conseil pour choisir un bon avocat ? Découvrez nos conseils.

Les services juridiques sont comme n’importe quel autre produit : le consommateur averti effectue des recherches approfondies avant de prendre la décision, la mieux adaptée à ses besoins.

Découvrons en quelques étapes l’indispensable à savoir pour choisir le bon avocat qui vous conseillera et vous représentera devant les juridictions concernées.

Pour commencer, vous devez dresser une liste de références, avec des avocats possédant l’expertise dans le domaine de pratique recherché.

Les entrevues avec les candidats

L’une des meilleures façons d’évaluer la capacité juridique d’un avocat consiste à interroger la personne directement. Sans prétendre à l’exhaustivité de la liste, ci-après les questions essentielles à aborder pendant les entretiens :

  • Quelles expériences et références possède l’avocat dans le domaine juridique qui vous intéresse ?

  • Depuis combien de temps est-il en pratique et quel est son bilan de réussite ?

  • Quel pourcentage de sa charge de travail est consacré à la gestion de votre cas ?

  • A-t-il des compétences ou des certifications particulières dans le domaine du droit ?

  • Quels sont ses frais et comment sont-ils structurés ?

  • Travaille-t-il avec un pair ou prend en charge cotre cas intégralement ?

  • Est-ce qu’il sous-traite des tâches clés pour les fonctions ?

  • Quels coûts supplémentaires peuvent s’ajouter à ses frais (frais de port, frais de copie, etc.) ?

  • Peut-il fournir des références d’autres clients qu’il a eu à traiter sur le même cas que le vôtre ?

Vous avez du mal à faire une liste d’adresses, vous avez à votre disposition de nombreux sites internet officiels, comme https://consultation.avocat.fr/ qui peuvent vous aider à vous faire une idée des candidats potentiels.

Prêtez une attention particulière dans l’analyse des frais et de leur structuration. Gardez à l’esprit que des frais plus élevés ne correspondent pas forcément à un avocat qualifié. En outre, des frais minimes peuvent signaler des problèmes d’inexpérience ou d’incompétence.

Demandez l’avis des autres avocats

Ceux qui sont dans le métier sont les plus à même de connaître les compétences et la réputation de leurs compères. Les avocats peuvent fournir des informations sur un avocat que vous ne trouverez pas dans un registre ou en ligne, telles que des informations sur le niveau de compétence, l’éthique, le comportement, les habitudes de pratique, etc.

En suivant ces étapes, vous pouvez choisir un avocat avec les compétences juridiques et les qualités personnelles qui répondent le mieux à vos besoins.