S’il y a une chose qu’on redoute au sein des cabinets d’avocats, c’est le risque de se faire poursuivre en justice pour une vice de procédure ou pour toute autre raison.

Non seulement les poursuites coûtent cher, mais elles peuvent aussi prendre beaucoup de temps, être épuisantes et frustrantes. Pourtant, cela pourrait être évité en prenant des précautions basiques.

  1. Examen rigoureux des contrats juridiques

Même pour les contrats dits banals, demandez à une personne de votre équipe d’avocats, de les examiner avant de les signer.

Il est préférable d’investir, du temps et de l’argent, dans un contrôle préalable fiable plutôt que d’encourir des risques de poursuite pour vice de procédure et devoir payer plus cher en dommages et intérêts.

Si vous utiliser un formulaire standard, assurez-vous qu’il a été examiné à l’avance et régulièrement mis à jour.

  1. Méthode de communication professionnelle

La formation adéquate des employés est importante pour créer une atmosphère de travail saine et réduire la probabilité de plaintes dans le milieu du travail. Il est important de les former au sein du cabinet pour l’utilisation d’outils de communication rapide et efficace (courrier électronique, logiciels…). Les professionnels ont souvent tendance à oublier que la méthode de communication informelle est une perte de temps.

  1. Analyse globale de la vie du cabinet

Sur une base régulière, veillez à analyser votre entreprise pour déterminer si un secteur reçoit plus de plaintes et s’il y a une tendance concernant les causes. Ainsi, vous identifierez facilement les secteurs défaillants au sein du cabinet et commencerez à chercher des solutions. Il se peut également que le blocage se situe au niveau de l’employé, dans ce cas, privilégiez la discussion à cœur ouvert.

  1. Mise en place de politiques et de procédures de travail

Il s’agit de mettre en place des procédures et les suivre, pour toutes questions relatives à l’emploi. Le contenu de la politique dépend de la façon de travailler et des objectifs du cabinet. La communication doit se faire par le biais d’une formation ou d’un manuel écrit avec prudence.

  1. Documentation

Si vous soupçonnez que quelque chose d’illégal se passe au sein de votre entreprise, veillez à documenter les résultats afin de fournir un compte-rendu crédible et appuyé. Gardez à l’esprit qu’en tant qu’avocat interne, vous avez un devoir fiduciaire envers votre cabinet.

Ces conseils sont à la base, l’essentiel que tout avocat devrait adopter pour minimiser le risque de poursuite. Cette liste n’est certainement pas exclusive ; elle sert simplement de rappel pour les domaines à considérer.

One Thought on “Cabinets d’avocats : 5 conseils pour éviter la poursuite judiciaire

  1. on est en France, surement dans l’un des systèmes judiciaires les plus grasses mais plus incompétentes aussi. si on veut vraiment une conformité au niveau des hommes de loi, il faut songer à refonder la base de la république

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation