Les problèmes de harcèlement moral sont souvent des situations très récurrentes dans la fonction publique. Reconnue comme une triste réalité, cette pratique touche aussi bien les femmes comme les hommes. Dans certaines circonstances, ces cas de harcèlements affectent les victimes et peuvent leur causer assez de préjudices (perte de travail, dépression, etc.). Ainsi, il est impérieux que les victimes dénoncent leurs agresseurs. Mais, comment peuvent-elles prouver qu’elles sont harcelées ? Réponses dans l’article.

Établir une présomption d’actes constitutifs de harcèlement moral

Lorsque vous êtes victime de harcèlement moral, il est souvent difficile de convaincre les autres de votre situation. Néanmoins, vous pouvez user de certaines astuces pour vous en sortir. Pour prouver que vous êtes harcelé, la première chose à faire est d’établir une présomption d’actes constitutifs de harcèlement par apport de preuves. En effet, la présomption d’actes constitutifs fait office de document qui permet de supposer qu’une tierce personne vous persécute.

Pour que ce document soit valable et considéré, il faut nécessairement que les preuves apportées soient rationnelles. Pour contrôler l’authenticité de vos preuves, vous pouvez consulter un avocat du travail comme Laurent Toubale à Blois. Celui-ci est aussi spécialiste en droit de nationalité et des étrangers.  Mais, si les preuves ne sont pas conséquentes, il est fort probable que le harceleur s’en sorte. Toutefois, si après l’établissement de la présomption d’actes, votre harceleur est incapable de prouver son innocence, vous avez encore toutes les chances de prouver votre cas de harcèlement.

Parler des témoignages de vos collègues

Si la piste de présomption d’actes constitutifs n’a pas abouti, vous pouvez aussi vous baser sur le témoignage de vos collègues de travail pour inculper votre harceleur. Mais, avant de parler de témoignages, vous devrez d’abord parler de la situation aux personnes que vous côtoyez au boulot. Lorsqu’elles seront conscientes de votre problème, ils pourront mieux surveiller votre harceleur et confirmer vos propos.

De cette manière, si l’affaire se retrouve au tribunal, vos collègues pourront aisément témoigner contre votre employeur ou le présumé harceleur. En parlant de votre problème à vos collègues, vous pourrez aussi avoir la chance de tomber sur une des victimes de votre harceleur. Cette dernière pourra alors mieux vous comprendre et apporter un solide témoignage pour incriminer votre persécuteur. Par ailleurs, outre les collègues, vos proches peuvent aussi vous aider à témoigner contre votre harceleur.

Enregistrer votre harceleur à son insu

Lorsque vous désirez simplement prouver que vous êtes harcelé, vous pouvez aussi enregistrer votre employeur ou bourreau à son insu. Cette stratégie est très pratique et pourra vous aider à confirmer vos accusations. Pour ce faire, il vous suffira de déclencher l’enregistreur audio de votre smartphone avant d’entrer dans le bureau de la personne qui vous harcèle. Ainsi, tout au long de votre discussion, il est fort probable que ce dernier émette des propos qui pourront le compromettre.

Grâce à votre smartphone, vous pourrez alors recueillir ces propos et les présenter aux personnes qui doutent de vous. De plus, vous pourrez les utiliser pour obliger votre harceleur à cesser ces agissements. Mais, il est important de préciser que ces enregistrements sont des preuves qui ne sont pas toujours valables devant un juge. En réalité, bien que la preuve soit irréfutable, l’action d’enregistrer une personne (à son insu) dans le but de l’incriminer est perçu comme déloyale.

Rassembler des documents écrits qui prouvent les cas de harcèlement

Pour prouver que votre employeur vous harcèle, vous avez aussi la possibilité de rassembler des preuves écrites qui confirment votre harcèlement moral. Comme preuves écrites, vous pouvez réunir les mails et les SMS envoyés par votre harceleur. En lisant de tels messages, la cour d’appel pourra aisément approuver vos accusations et condamner le harceleur. Si votre smartphone est doté de la fonction « enregistrer mes appels », vous pouvez aussi l’activer pour utiliser les appels comme preuves.

Excepté ces éléments, vous pouvez aussi utiliser d’autres documents plus palpables. Par exemple, si votre employeur diminue votre salaire ou vous retire des primes, vous pouvez présenter votre fiche de paie comme preuve. Ce document est très solide comme preuve surtout si vous faites bien votre travail. En rassemblant cet ensemble de documents écrits, il vous serait plus facile de démontrer que vous subissez un harcèlement moral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation