Les accidents de la route peuvent se produire à tout moment. Que vous soyez victime ou responsable, les cas de figure peuvent varier d’une version à une autre. Ainsi, il est important de faire appel à un avocat pour défendre vos intérêts. Vous trouverez dans cet article les avantages dont vous bénéficierez en procédant ainsi.

Un avocat vous aide à adopter le bon réflexe

Après avoir eu un accident de la route, appelez immédiatement un avocat. Son rôle consiste à vous indiquer ce qu’il faut faire en priorité sur le lieu de l’accident. Il va vous conseiller d’identifier la cause et le responsable en relevant les preuves. Il va également vous demander de prendre les coordonnées des témoins s’il y en a, et ensuite, de prendre des photos détaillées du lieu, des véhicules endommagés et des panneaux de signalisation aux alentours. Dans le cas d’un accident grave provoquant des blessures corporelles, prévenez les secours et les forces de l’ordre.

Une fois que les procédures sur place sont terminées, demandez un rendez-vous auprès de votre avocat, notamment un avocat spécialisé en droit public. Après avoir étudié les preuves collectées, il va vous accompagner dans la suite de l’affaire. Dans le cas où vous êtes fautif dans l’histoire, il va pouvoir vous préparer à une action en responsabilité contre vous.

Un avocat recherche les preuves de l’accident

Un avocat ne se contente pas seulement des preuves que vous lui avez apportées. Il va réunir les autres éléments de l’accident pour mieux vous défendre dans la suite de l’affaire. Pour cela, contactez un avocat spécialiste du droit routier, car il est capable de :

  • évaluer la part de votre responsabilité dans l’accident ;
  • analyser vos contrats d’assurance ;
  • étudier les rapports de police ;
  • consulter les premiers éléments médicaux.

Après cela, il peut déterminer la meilleure stratégie pour orienter le dossier : soit par la voie amiable, soit par la demande de dommages-intérêts. Le choix va dépendre de votre part de responsabilité dans l’accident.

Un avocat vous protège devant les assureurs

Généralement, les personnes victimes d’accident de la route font appel à leurs assurances. Pourtant, vos intérêts risquent de ne pas être défendus si vous ne faites pas appel à un avocat spécialiste des assurances. En effet, l’assureur va vous proposer une offre d’indemnisation dans les trois mois qui suivent la déclaration de l’accident. Or, si les deux parties sont inscrites auprès de la même compagnie d’assurance, cette offre sera sous-évaluée. L’avocat intervient à ce stade et refuse la proposition d’indemnisation. Ainsi, une réévaluation du prix du véhicule peut avoir lieu pour augmenter la valeur de l’offre. Dans le cas contraire, il peut négocier un nouveau contrat d’assurance pour votre compte.

Cependant, s’il ne parvient pas à convaincre l’assureur, il peut porter l’affaire devant les tribunaux. Si vous êtes la victime, vous pourrez obtenir une offre d’indemnisation supérieure à celle de l’assurance.

Un avocat vous assiste pour l’expertise médicale

Une expertise médicale est entamée pour les victimes d’accident de la route. Pour cela, il sollicite son réseau d’experts pour vous servir encore plus. Il est conseillé de choisir un médecin-conseil désigné par votre avocat au lieu de celui rattaché à votre assurance. En effet, ce dernier va défendre les intérêts de l’assurance plutôt que les vôtres. Pour l’autre cas, une expertise médicale contradictoire aura lieu pour mieux évaluer les préjudices. Par ailleurs, l’avocat peut choisir la spécialité du médecin-conseil en fonction de votre cas.

Une fois que la convocation de l’expertise médicale est entre vos mains, l’avocat va vous aider à vous préparer. Il va également vous apprendre les termes du jargon médical et la manière d’exprimer vos difficultés. Mais ne vous inquiétez pas, il sera à vos côtés le jour de l’expertise.

Un avocat vous représente lors du procès

Il se peut que l’affaire soit portée devant les tribunaux avec une procédure contentieuse. Dans ce cas, l’avocat va représenter et défendre votre intérêt lors du procès judiciaire, surtout si vous vous trouvez en situation de handicap. Vous pouvez aussi obtenir une constitution de partie civile et un accord avec l’assureur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Post Navigation