Focus sur le métier d’avocat fiscaliste

Focus sur le métier d’avocat fiscaliste

31 mai 2018 10 Par Manaicha

La mission d’un avocat en droit fiscal est basée sur le conseil et la représentation de son client. Qu’il soit affilié à un cabinet spécialisé ou qu’il travaille pour son propre compte, cet expert apporte son soutien aux professionnels et aux entreprises dans le domaine juridique, contentieux et fiscal.

Il les aide à respecter les règles fiscales et à les appliquer de manière à réduire leurs dépenses en matière d’impôt, et également à optimiser leur situation. Ses compétences sont également mises à contribution en matière de fusion, de restructuration ou de création de société.

Les détails de la fonction

L’avocat fiscaliste conseille son client dans tous les domaines de la législation fiscale au jour le jour. Il surveille les évolutions législatives et conseille son client quant à l’impact potentiel des lois en cours sur ses activités et ses finances personnelles. Souvent, il est amené à collaborer avec les avocats et les responsables juridiques de l’entreprise.

L’avocat fiscaliste peut comparaître devant les autorités fiscales, étatiques ou locales. Il est considéré comme ayant droit à la représentation « illimitée » de son client, ce qui signifie qu’il n’a pas nécessairement à préparer une procuration pour comparaître au nom de quelqu’un.

Des compétences multiples

La législation fiscale est un vaste domaine qui englobe un certain nombre de spécialités, telles que l’impôt général de sociétés, la rémunération des dirigeants, les litiges fiscaux, la planification fiscale, les organisations exemptées ou encore, les finances municipales.

On dénombre certains avocats qui possèdent des compétences pluridisciplinaires dans le domaine du droit fiscal. Ils présentent l’avantage d’être polyvalent dans leur métier.

Cas spécifique du droit de la succession

Certains avocats fiscalistes travaillent exclusivement dans le droit successoral. Ce domaine du droit requiert une attention spécifique à cause des législations strictes et spéciales qui le régit. Une bonne compréhension de la législation fiscale est nécessaire pour naviguer dans le vaste labyrinthe, composé de diverses fiducies et d’outils de planification successorale.

Cela permettra d’éviter ou d’atténuer certaines obligations susceptibles de faire dérailler une entreprise familiale ou de déshériter ceux qui en ont droit.

Des connaissances mises à jour

La fiscalité est un domaine en constante évolution. Les changements régulièrement opérés ont un impact direct sur la vie des entreprises soumises aux réglementations fiscales.

Ainsi, pour réussir, l’avocat fiscaliste doit posséder de très solides compétences dans son domaine, mais également en matière de gestion. Des connaissances qu’il doit veiller à constamment renouveler en fonction des évolutions des textes de loi.